Santé publique : « Le port du masque est devenu comme du folklore », dixit le prof Ihou Watéba

Comme partout ailleurs dans le monde, les populations togolaises semblent réfractaires aux mesures barrières et à la distanciation sociale imposées par les autorités sanitaire en riposte à la propagation du coronavirus. L’on observe un relâchement dans les habitudes qui pourtant avaient constitué une véritable barrière contre la covid-19.

La semaine encore dernière lors de la conférence hebdomadaire de la Coordination nationale  de gestion de la riposte à la covid-19, le médecin-colonel Djibril Mouhaman, a dénoncé ce relâchement observé chez les Togolais.

Pour le Pr Ihou Watéba, responsable de Centre covid-19 au CHR de Lomé Commune, « le port du masque est devenu comme du folklore pour bon nombre de Togolais qui le mettent juste pour la forme. Mais attention, si on use de la largesse offerte par les autorités, le gouvernement risque d’imposer de nouvelles restrictions ». Et de poursuivre qu’il n’y pas que le masque ; le lavage des mains et la distanciation physique sont peu observées.

Sommes toutes, il s’agit d’un relâchement général. Des comportements de nature à faire bondir les infections.

Notons que le Togo a enregistré 896 cas confirmés de coronavirus.

JPB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *