Suite des examens de fin d’année : 59.150 candidats composent pour le BAC 1

La session écrite de l’examen de fin d’année du Baccalauréat Première Partie (BAC 1) a officiellement démarré ce mardi 18 août, deux semaines après les épreuves techniques. Ils sont au total 59.000 candidats des classes de Première, dont 12.000 de l’enseignement technique, à se lancer pour les épreuves écrites sur l’ensemble du territoire national, avec un centre à Accra pour les candidats résident au Ghana.

Dans une situation de crise sanitaire, le gouvernement n’a pas lésiné sur ses moyens pour permettre aux apprenants des différents niveaux de passer leur examen de fin d’année.

Après le CEPD il y a quelques semaines, c’est le tour des élèves des classes de première de composer dans les épreuves écrites pour espérer passer en terminal. Au premier jour des épreuves, les ministres des Enseignements primaire et secondaire, et de l’Enseignement Technique, de la Formation et de l’Insertion Professionnelle, respectivement Affoh Atcha-Dédji et Taïrou Bagbiègue, ont sillonné quelques centres d’écrit pour veiller au bon déroulement de l’examen.

Le cotexte s’y prêtant, les autorités ont dit être satisfaites de l’application des mesures barrières. « Toutes les mesures barrières sont respectées. Nous-mêmes à notre arrivée, nous sommes allés nous laver les mains avant de rentrer dans les salles de classe. Dans les salles, la distanciation physique est respectée, chacun porte un masque. Les consignes ont été données. Un élève qui vient sans masque doit être renvoyé. Nous croyons qu’avec l’aide et la contribution de tout un chacun, nous arriverons à combattre la Covid-19 dans notre pays », s’est réjoui le ministre Atcha-Dédji Affoh.

Il a, à cette occasion, exhorté les futurs aspirants au BAC 2 à s’orienter davantage vers les filières scientifiques car, seulement 36,98% d’entre eux sont des séries Cou D.

Notons le BAC 2 va démarrer la semaine prochaine avec les épreuves techniques.

Daniel ASSOTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *