Togo/Lutte contre le coronavirus : Trois villes à nouveau bouclées avec instauration de couvre-feu

Le centre ville de Sokodé

Le gouvernement togolais résolument engagé dans la lutte contre le coronavirus, vient de prendre de nouvelles mesures de restriction face à la recrudescence de nouvelles contaminations. A partir de demain mardi 25 août jusqu’à nouvel ordre, trois villes (Sokodé, Tchamba et d’Adjengré) abritant des foyers de contamination, vont être bouclées avec l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 05heures du matin dans les préfectures de Tchaoudjo, Tchamba et Soutouboua.

En effet, selon le rapport de la Coordination nationale de la gestion de la riposte au Covid-19 (CNGR), le pays a enregistré ces dernières semaines des pics de contaminations (près de 300 nouveaux cas en 03 semaines). A l’origine de ces bonds, l’existence de principaux foyers de contaminations, dont celui de Tchaoudjo « demeure le plus inquiétant », avec plus de 100 cas confirmés en un laps de temps.

Afin de limiter la propagation du virus dans toutes les localités de la Région Centrale et de ses environs, le gouvernement togolais a décidé de de prendre des mesures urgentes. Entre autres décisions importantes prises par l’exécutif, le bouclage des villes de Sokodé, de Tchamba et d’Adjengré, avec instauration de couvre-feu entre 21 heures et 05 heures du matin dans les préfectures de Tchaoudjo, Tchamba et Soutouboua.

« Face à la situation d’infection préoccupante des cas de nouvelles infections du coronavirus sur l’ensemble du territoire national, et particulièrement dans les localités de Sokodé, Tchamba et Adjengré. Il a été relevé que les personnes infectées ont eu de très nombreux contacts. Afin d’éviter que cette propagation ne s’accentue davantage au sein des populations desdites localités et sur l’ensemble du pays, le gouvernement décide à compter du 25 août 2020 du bouclage des villes de Sokodé, de Tchamba et d’Adjengré et l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 5 heures du matin dans les préfectures de Tchaoudjo, Tchamba et Soutouboua », lit-on dans le communiqué du gouvernement conjointement signé par ministres de la Santé et de l’hygiène publique, de l’Administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales, et celui de la Sécurité et de la protection civile.

Rappelons que l’état d’urgence sanitaire est encore en vigueur jusqu’au 15 septembre prochain. A la date du 23 août 2020, le Togo compte 1235 cas confirmés dont 340 cas actifs pour 910 personnes guéries. Le pays a enregistré par contre 27 décès.

Jean-Pierre Bawéla

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *