Meeting de la DMK du 04 octobre prochain : Un dimanche de tous les dangers ?

Un face-à-face en perspective...

Ce serait une première avant même la prise de fonction de l’ensemble du gouvernement dirigé par l’ex ministre du Développement à la base, Mme Victoire Tomégah-Dogbé. Pour une nomination historique, le meeting de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) annoncé pour ce dimanche 04 octobre, semble être un test pour le nouveau locataire de la Primature.

En effet, entrée en hibernation depuis quelque temps, la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) semble pointer le bout du nez avec un meeting annoncé pour le 04 octobre prochain à Baguida (une banlieue de la capitale) pour, disent-ils, « commémorer le 05 octobre ».

Selon les indiscrétions, ce meeting serait une occasion pour la bande à Agbéyomé Kodjo de remobiliser les siens et attiser davantage le sentiment ‘’anti-Faure’’ qui couve depuis la débâcle de l’homme de Tokpli à la présidentielle du 22 Février dernier.

Des heurts en perspectives ?

Il n’est un secret pour personne que depuis mars dernier, date de l’apparition du nouveau coronavirus, aucun regroupement qu’il soit politique ou non, n’est autorisé sur l’ensemble du territoire. Les activités sportives en passant par celles culturelles et mêmes traditionnelles, ont été purement et simplement interdites ou annulées… On a encore en mémoire, l’annulation de l’édition 2020 du Festival Evala en pays Kabyè (un rituel que même le Chef de l’Etat est tenu de participer) et bien d’autres fêtes traditionnelles, qui ont connu le même sort. Les sports de masse, les soirées récréatives, les cérémonies funèbres et autres cérémonies exceptionnelles, ont été réduites à leur stricte existence.

Bref, la pandémie de la Covid-19 a réussi son coup en bouleversant mêmes les habitudes les plus élémentaires. On se serre plus désormais la main, ni ne s’embrasse… Le SARS-CoV-2 responsable de la Covid-19, a déjà fait depuis hier, 48 décès pour 405 cas encore actifs.

C’est dans ce contexte d’interdiction presque généralisée, imposée par les circonstances sanitaires, que la DMK appelle à un regroupement politique ce dimanche 04 octobre.

Malgré le refus des autorités sanitaires, soutenus par les autorités sécuritaires, de permettre un tel regroupement qui serait fatal pour plus d’un Togolais, les premiers responsables de la DMK ne désarment pas et continuent de mobiliser les leurs pour cette manifestation.

« Il n’y aura pas de meeting. Nous sommes en période d’état d’urgence sanitaire. Si les organisateurs étaient eux-mêmes responsables, ils ne programmeraient pas une telle activité », rassure-t-on du côté du ministère de la Sécurité, indiquant que tout  regroupement, politique ou non, est interdit depuis le mois de mars afin de lutter contre la propagation du coronavirus.

En face, le président du parti « Togo Autrement », membre de cette dynamique, Fulbert Sassouvi Attisso, rétorque : « Nous tenons à ce que la vérité des urnes soit rétablie (…)  Baguida, c’est une cité historique sublime, nous allons rendre hommage à cette cité-là. Baguida et les quartiers environnants sont des fiefs de la contestation. Ce bastion abrite une contestation et chaque fois qu’il y a des élections, Baguida a toujours élu des représentants de l’opposition (…) Pour cela, nous avons voulu déplacer le meeting du centre de Lomé… ».

C’est dire que cette rencontre prévue pour la veille de la commémoration du soulèvement populaire du  05 octobre, reste on ne peut plus anecdotique, vue le bras de fer qui s’installe de plus en plus entre l’autorité et les responsables de la DMK. Mais ce qui est certain, c’est qu’on aura des militants de la DMK qui auront en face des éléments de la Force mixte anti-pandémie, aidée par des éléments des forces de sécurité pour, comme on le dit dans le jargon sécuritaire, « faire respecter la décision de l’autorité ».

@macite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *