Le Gouvernement Tomégah-Dogbè obtient le quitus du Parlement : …Mme le Premier ministre, au travail!

Mme le Premier ministre devant les députés, vendredi 02 octobre dernier.

Conformément aux dispositions de la loi fondamentale, le Premier ministre, Mme Victoire Tomégah-Dogbè, entourée de tous ses ministres, était devant les députés le vendredi dernier pour présenter le programme d’actions de son gouvernement. Devant les élus du peuple, la  Cheffe du gouvernement, une première depuis l’avènement de la démocratie au Togo, a pris l’entière responsabilité et l’engagement de son équipe à travers une déclaration de politique générale, d’améliorer davantage les conditions de vie et de travail des Togolais à travers le territoire national, ceci dans les cinq prochaines années.

Cette politique se traduira à travers trois axes principaux à savoir : le renforcement de l’inclusion et de l’harmonie sociale, la dynamisation de la création d’emplois et du tissu économique, et la modernisation du Togo à travers le renforcement de ses structures, conformément au Plan national de développement (PND 2018-2022). Que retenir prioritairement ?

Devant les élus du peuple, consciente que le gouvernement sortant n’a pas démérité, la cheffe du Gouvernement a reconnue tout de même que des efforts restent à faire afin d’impacter positivement la vie de ses concitoyens, ceci sur plusieurs plans. Mais tout compte fait, l’objectif ultime visé à travers la formation de ce nouveau gouvernement, est au premier chef le bonheur, le bien-être de la population togolaise et la promotion du vivre ensemble.

Les députés lors du vote…

Que ce soit dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de la couverture sociale, de la solidarité nationale, du digital, etc., le nouvel exécutif avec à sa tête Mme Tomégah-Dogbè s’est engagé à traduire dans les faits, la politique sociale et de développement impulsée depuis le haut sommet de l’Etat, par le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé.

De même, l’Accès Universel aux Soins (AUS) qui complète les prérogatives du ministère de la Santé, de l’hygiène publique est une preuve suffisante que le mieux-être de la population sur le plan de la santé, est une priorité, surtout en cette période de pandémie au nouveau coronavirus (Covid-19).

De plus, la fusion de l’éducation, l’enseignement technique et l’artisanat n’est pas un fait anodin. C’est la preuve de la volonté des plus hautes autorités de mettre en place un processus qui doit déboucher à des réformes de taille répondant efficacement à la problématique de l’adéquation emploi-formation.

Le fait d’avoir un ministère délégué à l’Artisanat, dénote bien toute l’importance que le gouvernement accorde à la valorisation du savoir-faire de nos vaillants artisans.

Tout en plaçant le digital au cœur de son action, la cheffe du gouvernement veut une justice meilleure, au service des citoyens, et créer les conditions permettant un véritable essor industriel.

Le nombre élevé de femmes que compte la nouvelle équipe gouvernementale mérite-t-il d’être relevé. 11 femmes sur 35 membres de la nouvelle équipe, soit un peu plus de 30%, rien d’étonnant quand on sait la place de choix réservée à la gent féminine dans notre cher beau pays, le Togo.

Tout comme la femme, les jeunes occupent une place de choix dans le programme social du Président de la République. Ceci se traduit d’ailleurs dans l’actuel gouvernement et au niveau de l’ensemble des nominations, dont l’âge moyen tourne autour de 40 ans.

L’une des innovations de cette nouvelle équipe reste la création du ministère délégué chargé du Développement du territoire. Un département qui sera, à n’en point douter, aux côtés des maires pour concevoir des politiques et des plans de développement de nos communes.

La création par ailleurs du ministère de l’Economie maritime, de la pêche et de la protection côtière est une autre innovation. Il s’est agi de dédier un département à l’économie bleue afin d’œuvrer pour une meilleure exploitation du potentiel que nous offre le seul port en eau profonde de la sous-région, notamment le Port autonome de Lomé (PAL).

Nous n’allons pas tout de même occulter de parler de la profonde réforme opérée dans le secteur des transports, avec la création du ministère des Transports routiers, aériens et ferroviaires. Un département qui prendra en considération le développement du secteur des chemins de fer qui devrait appuyer les routes, les aéroports et le port.

On ne peut finir de décortiquer le programme de politique générale de l’ex directeur de cabinet de la Présidence de la République sans parler du foncier, cette vive préoccupation de la grande majorité des Togolais. Ce sujet est inscrit en lettres capitales dans le registre du ministère de l’Urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière.

Bref, tout ce qui touche ou devrait impacter la vie de l’ensemble des Togolais a été mis en relief dans cette déclaration de politique générale de la cheffe du gouvernement, et avec la manière : concision, clarté et maîtrise, dont on lui connait.

C’est après avoir écouté attentivement le nouveau locataire de la Primature que les élus du peuple se sont prononcés unanimement (85 députés sur 91 pour) en faveur de l’exécution de ce programme bien concocté pour les cinq prochaines années. Mme le Premier ministre, place au travail !

@macite.info

E-mail : bawela1@gmail.con

Pour vos annonces, (publi)reportages, joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’info, la bonne!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *