Rebasage du PIB : Le niveau d’endettement du Togo passe à 51,8% contre 68,6% en 2020

Le CASEF à Lomé.

L’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED) a rendu public, le 30 septembre dernier, de nouvelles données issues des estimations du PIB du Togo, sur la base Système de Comptabilité Nationale (SCN 2008.) Ainsi, sur la nouvelle base des comptes nationaux des années  2016, 2017 et 2018, le PIB du Togo passe à 3 574,4 milliards de FCFA à prix courants, contre 2 618,1 milliards de FCFA suivant le SCN 1993, soit une réévaluation de 36,5%. De même, le niveau d’endettement du Togo les prévisions révisées indiquent aussi que le taux d’endettement (dette rapportée au PIB) projeté se situe désormais à 51,9% en 2019 contre 68,3% dans l’ancien système de comptabilité (SCN 1993) et à 51,8% contre 68,6% en 2020 (en prévision), rapporte le ministère de l’économie et des finances.

Le travail de l’INSEED a le mérite de permettre une meilleure quantification de la valeur de la production annuelle de richesse par les acteurs économiques dans le pays, PIB qui vient en opposition au PNB (contrairement au produit intérieur brut, PIB), qui mesure la richesse produite par l’ensemble des opérateurs et personnes résidant sur un territoire précis ; le PNB étant calculé en fonction des ressortissants d’un pays, indépendamment de leur lieu de résidence.

Pour  l’année 2018, les résultats du rebasage indiquent que le PIB nominal s’établit à 3.951,4 milliards de FCFA et à 4.230,6 milliards de FCFA en 2019, selon le SCN 2008 contre respectivement, 2.979,6 milliards de FCFA et 3.216,8 milliards de FCFA, selon le SCN 1993. Ainsi, les prévisions actualisées du PIB pour l’année 2020 se chiffrent à 4.399,9 milliards contre 3.322,3 milliards, selon le SCN 1993.

Le rebasage du PIB a eu pour mérite de recadrer le niveau de la dette rapportée au PIB. « Sur la base des résultats actuels, les prévisions révisées indiquent aussi que le taux d’endettement (dette rapportée au PIB) projeté se situe désormais à 51,9% en 2019 contre 68,3% dans l’ancien système de comptabilité (SCN 1993) et à 51,8% contre 68,6% en 2020 (en prévision) », a souligné le ministre de l’Economie et des finances, Sani Yaya.

Comme conséquence, le taux de pression fiscale au Togo (montant total des recettes fiscales recouvrées, exprimé en pourcentage du PIB) est passé de 20,8% (SCN 1993) à 13,6% (SCN 2008) en 2019 et de 21,1% à 14,6% en 2020 (en prévision) pour une norme de 20,0% au minimum.

Rappelons que selon les organismes spécialisés internationaux, le Système de comptabilité nationale 2008 (SCN 2008) est un cadre statistique qui fournit une série détaillée, cohérente et flexible de comptes macroéconomiques à des fins de prise de décisions, d’analyse et de recherche. Il a été préparé et publié sous les auspices des Nations Unies, de la Commission européenne, de l’Organisation de coopération et de développement économiques, du Fonds monétaire international et du Groupe de la Banque mondiale.

Il consiste en une mise à jour, mandatée en 2003 par la Commission de statistique des Nations Unies, du Système de comptabilité nationale 1993, qui avait été produit sous la responsabilité conjointe des cinq mêmes organisations. Comme les éditions précédentes, le SCN 2008 reflète l’évolution des besoins des utilisateurs, les nouveaux développements de l’environnement économique et les avancées dans la recherche méthodologique.

@macite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *