TOGO/APPROVISIONNEMENTS EN PRODUITS PÉTROLIERS : VITOL gagne encore l’appel d’offres de septembre 2020

Une station d'essence.

Reconnu comme le plus grand négociant indépendant de pétrole physique au monde, VITOL expédie plus de 15 millions de tonnes de brut et de produits pétroliers par mois sur le marché international du pétrole.

Fondé en 1966 en vue d’exercer une activité de négoce de pétrole, VITOL a développé son activité en tissant des relations durables avec ses clients et avec les raffineurs et se distingue par sa détermination à créer de Ia valeur en ne se contentant pas d’organiser Ies mouvements du pétrole physique.

Par Crédo TETTEH

Aujourd’hui, VITOL, premier trader du monde, intervient activement dans la chaine d’approvisionnements du Togo en produits pétroliers. Pas dans un cadre de marchés gré à gré mais dans un processus de concurrence claire et limpide, d’appels d’offres, impliquant d’autres traders internationaux.

De nos informations, il en ressort que les traders avant de soumissionner à un appel d’offres, sont dans un premier registre invité. Ensuite, ils achètent les dossiers d’appel d’offres et enfin, ils soumissionnent en espérant gagner l’appel d’offres en question.

Précisons que pour chaque appel d’offres, un arrêté du Ministre du Commerce nomme les membres de la Commission de dépouillement.

Cette Commission suit méticuleusement un processus qui débute par la qualification des offres techniques des soumissionnaires et se termine par l’étude des offres financières des mêmes soumissionnaires.

Ce processus implique toutes les sociétés ayant soumis des offres. Ces dernières sont présentes du début jusqu’à la fin du processus en vue de s’assurer de la transparence dans l’attribution du marché.

C’est ainsi que VITOL a une fois encore gagné l’appel d’offres du 18 septembre 2020 devant une autre société suisse du nom de TRAFIGURA. Pour rappel, 10 sociétés (3 du Nigéria, 01 du Ghana, 01 du Royaume Uni et 05 de la Suisse) ont été consultées pour l’appel d’offres en question mais seule VITOL et TRAFIGURA ont soumis des dossiers.

Au finish, c’est VITOL qui a gagné le marché en proposant un prix de +29,87 $ contre +56,48$ pour TRAFIGURA (Voir en fac similé tableau synthèse de septembre 2019 à septembre 2020).

Pour la petite précision, l’appel d’offres du 18 septembre 2020 que vient de gagner une nouvelle fois VITOL couvre une période de 06 mois. Et c’est la deuxième fois qu’un marché est passé pour ladite période contre habituellement 03 mois. La raison est toute simple, la survenue de la pandémie à la Covid-19.

VITOL serait-il en intelligence avec des acteurs au Togo ?

C’est la grande question que le commun des mortels devra se poser pour espérer avoir des lumières sur ce processus d’approvisionnements en produits pétroliers du Togo.

A défaut de posséder les outils idoines, l’on ferait mieux d’élire domicile dans un registre de questionnements.

Serait-ce la famille ADJAKLY qui aurait agi afin que VITOL gagne les marchés, du moins rien que les derniers appels d’offres ?

Selon nos informations, Monsieur Francis Sossah ADJAKLY n’a jamais été membre de la Commission en charge des appels d’offres. Par ailleurs, il n’est plus le Coordonnateur du Comité de Suivi des Fluctuations des Prix des Produits Pétroliers (CSFPPP), l’organe passant les marchés, depuis le 08 mai 2020.

Donc logiquement, Monsieur ADJAKLY Francis n’est plus concerné par le processus et ne peut en aucun cas intervenir ou influer de quelques manières estimées ou sous entendues.

Que dire alors de Fabrice ADJAKLY ?

Directeur financier et chargé des relations avec les traders au sein du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP), Monsieur Fabrice Affatsawo ADJAKLY est mis en disponibilité à sa demande par décision N°019/MCIDSPPCL/CSFPPP du 03 octobre 2019 du Ministre du Commerce, pour une durée d’une année, pour raisons familiales (voir fac similé), avec prise d’effet à compter du 31 juillet 2019.

L’article 2 de la décision est très précis en ce sens : « Cette mise en disponibilité d’un an court du 1er aout 2019 au 31 juillet 2020 et suspend durant cette période tous salaires et avantages perçus par l’intéressé au CSFPPP ».

Et à l’article 4 de préciser ensuite que « l’intéressé doit regagner son poste de travail au plus tard le 1eraoût 2020 ; passé cette date, il sera considéré comme démissionnaire ».

Si donc certains esprits allèguent que le sieur Fabrice A. ADJAKLY serait à la manette des appels d’offres gagnés en libre concurrence par VITOL, notamment ceux passés en son absence de mise en disponibilité, l’intelligence humaine ou la jugeote nous oblige à nous demander comment le trader VITOL aurait-il procédé ? Par magie ou par sorcellerie ?

La question reste entière et la réponse toute simple. Insinuer donc que le Père (Francis ADJAKLY) et le Fils (Fabrice ADJAKLY) auraient joués de malsains rôles, reviendrait donc à insulter l’intelligence de l’humain et donc des membres de la Commission en charge du processus d’appel d’offres.

Pour mémoire, nous vous invitons à revisiter le tableau de synthèse des appels d’offres de septembre 2019 à septembre 2020 afin de vous faire une idée claire et précise des traders ayant participé au processus d’attribution des marchés. Précisons que pour chaque appel d’offres, les représentants des traders participent à toutes les étapes légales du dépouillement notamment l’ouverture des offres techniques et des offres financières.

Précisons que ce n’est qu’après avoir passé l’étape de l’offre technique régulière que celle de l’offre financière entre en jeu et départage les soumissionnaires. Et en plus à ce stade crucial ou ultime, c’est le « moins cher » qui l’emporte.

Source : LE MEDIUM 415 du 15 au 19 Octobre 2020

@macite.info

E-mail : bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *