Décès Fambaré O. Natchaba : Le Président Faure attristé par la disparition de l’homme qui a marqué la vie politique de notre pays

Le Président Faure Gnassingbé, et le Togo, perdent un ''grand homme''.

La nouvelle est tombée hier tard dans la soirée. L’ancien président de l’Assemblée nationale, Ouattara Fambaré Natchaba a succombé, à Paris, des suites d’une longue maladie. A 75 ans, l’homme politique et universitaire de renom nous quitte après avoir marqué la vie politique de notre pays.

Alité depuis quelques mois, l’ancien président de l’Assemblée nationale togolaise, Fambaré Ouattara Natchaba, ne s’en remettra pas malgré les soins intensifs reçus dans un hôpital parisien en dernier recours.

Dans un message, le porte-parole du gouvernement, Christian Trimua, rend hommage à « un des grands bâtisseurs » de la Nation Togolaise. « Sa contribution à notre vie constitutionnelle, institutionnelle et politique, ses précieux enseignements resteront inaltérables dans notre souvenir. Nous nous inclinons devant la mémoire de l’illustre disparu et exprimons à la grande famille Natchaba notre compassion», a-t-il  souligné.

Mais avant, le président de la République, Faure Gnassingbé a, dans un tweet, salué la « mémoire d’un vaillant et combatif homme d’État qui s’est consacré au service à la nation ». « C’est avec tristesse que j’ai appris le décès de M. Fambare Ouattara Natchaba. Je salue la mémoire d’un vaillant et combatif homme d’État qui s’est consacré au service à la nation. À toute la famille éplorée, je présente mes condoléances et celles du peuple togolais », a écrit le Chef de l’Etat.

Ce proche collaborateur du ‘’Père de la nation’’, feu Général Gnassingbé Eyadéma, n’a pas été qu’un politique. Il est un universitaire hors pair. Professeur de droit de son état, affectueusement appelé ‘’Natch’’, quand il était en amphi, avait l’habitude de dire : « Je répondrai à toutes vos questions, pas en tant que politiciens mais en tant que professeur et chercheur…».  

L’on retient de lui un grand débateur, un grand serviteur de l’Etat, doué d’une grande intelligence. C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de retrouver sa place au sein des ‘’barrons’’ du parti au pouvoir après qu’il soit tombé en disgrâce au lendemain de la disparition du Général Eyadéma. Alors que ‘’Natch’’ en tant que président de l’Assemblée nationale, se voyait propulsé à la Présidence de la République par la force de la nature, il a été tout simplement écarté de ce fauteuil, ce qui lui avait même valu l’exil au Bénin voisin.

Selon des indiscrétions, c’est son ‘’retour à la maison’’ qui a facilité les choses à son fils, Kanka-Malik Natcha, qui a été bombardé depuis fin septembre dernier, au rang de ministre et Secrétaire général du Gouvernement Tomégah-Dogbé.

Toute la rédaction de www.macite.info présente ses sincères condoléances à la famille biologique et politique de l’illustre disparue. Puisse le Très Haut l’accueillir dans son royaume céleste !

JPB

E-mail : bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *