Togo : Décédé le 15 octobre dernier, Ouattara Fambaré Natchaba a reçu, ce jour, des honneurs funèbres officiels

La dépouille de Feu Ouattara Fambaré Natchaba recevant les honneurs funèbres officiels.

L’ancien président de l’Assemblée nation, Ouattara Fambaré Natchaba, décédé le 15 octobre dernier à 75 ans des suites d’une maladie, a reçu ce jour des honneurs funèbres officiels dus à son rang. La cérémonie présidée par Yawa Djigbodi Tsègan, présidente de l’institution, a eu lieu à la cour d’honneur de la Représentation nationale, en présence de la famille éplorée, des autorités religieuses et traditionnelles, et des invités.

Conformément aux dispositions de l’article 13 de la Loi organique déterminant le statut des anciens présidents de l’Assemblée nationale, la  Représentation nationale a organisé ce vendredi 23 octobre une cérémonie d’hommage afin rendre des honneurs funèbres officiels et saluer ainsi  « la mémoire et l’œuvre de cette personnalité forte et engagée qu’a été Ouattara Fambaré NATCHABA ».

Dépôt de gerbe de fleurs

Dans son discours de circonstance, la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, a, pour résumer le parcours de l’illustre disparu, cité cette pensée de Victor Hugo, dans ‘’Les hommages à Honoré de Balzac’’, « Les grands hommes font leur propre piédestal ; l’avenir se charge de la statue ».  

En effet, le 06 février 1994, l’homme a été élu, pour la première fois, député du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT) dans la troisième circonscription électorale de l’Oti.  Animé par l’esprit de « service public », « il s’est montré un réformateur dans l’âme, partout où il a exercé des responsabilités.  Il l’a prouvé notamment comme professeur d’enseignement supérieur ; il l’a prouvé comme ministre ; il l’a prouvé en tant que Président de l’Assemblée nationale.  Orateur d’exception, Ouattara Fambaré NATCHABA se fait vite remarquer par une irremplaçable et profonde conviction. Son implication dans la vie politique nationale marquée du sceau des batailles politiques difficiles a fait de lui ce parlementaire actif apprécié pour sa solidité et sa ténacité.», a souligné d’une voix presque tremblante, la présidente de l’Assemblée.               

« Une voix chaude au timbre brûlé s’est éteinte… »

« Une voix chaude au timbre brûlé s’est éteinte : laissant dans son sillage un parfum de combats pour la République », a lancé Yawa Tsègan avant de « réitérer l’expression de ma profonde compassion et les condoléances émues de toute la Représentation nationale à la famille éplorée ».

La cérémonie a pris fin avec le dépôt de gerbe de fleurs au pied de la bière qui accueille la dépouille de l’illustre disparu en attendant la cérémonie d’adieux lui ouvrant les portes d’un dernier voyage sur terre.

Puisse son âme reposer en paix !

JPB pour @macite.info

E-mail : bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *