TOGO / LE CIRCUIT DE L’ARGENT DU PÉTROLE- DÉCRYPTAGE: Les marketers, approvisionnement du Togo en produits pétroliers…

Depuis des mois l’affaire dite pétrolegate défraie la chronique avec un supposé détournement de 500 milliards de FCFA. Après nous être intéressé la semaine dernière au rôle du CSFPPP et à celui de ses différents acteurs, nous avons décidé cette semaine de nous intéresser au circuit de l’argent du pétrole.

A tout seigneur, tout honneur. Il faut rendre à César ce qui appartient à César et aux marketers, la couronne de roi qui leur revient dans la chaîne d’approvisionnement du Togo en produits pétroliers.

  1. LES MARKETERS

Les marketers, ce sont les sociétés commerciales propriétaires des stations-service. On dénombre un peu plus de 200 stations-services qui se regroupent en un peu plus de 14 sociétés commerciales (TOTAL, T-OIL, OVH, CAP, etc.).

Contrairement à ce qu’on a vendu à tout le monde, c’est l’argent de ces sociétés qui sert à :

  • Importer le carburant,
  • Payer les taxes sur les produits pétroliers,
  • Payer les dépôts,
  • Payer les transporteurs et enfin,
  • Payer le trader.

MANAGEMENT HYDROCARBURE (MH) 

Si c’est l’argent des marketers qui paie le trader, que vient donc faire cette société dans cette histoire ?

Imaginez que vous soyez vendeur d’ananas en détail au grand marché de Lomé. Vous voulez acheter des ananas en gros à Kpalimé chez le producteur car ça coûte moins cher mais vous n’avez pas d’argent.

Heureusement, vous êtes quelqu’un en qui on peut avoir confiance. Le producteur accepte donc de vous donner 500.000 Fcfa d’ananas sans que vous payiez et sans garantie et il vous dit :

  1. va à Lomé,

2- vend tes ananas      

3- quand tu as tout vendu,

4- récupère mes 500.000 FCFA et au lieu de revenir à Kpalimé pour me les apporter, donne-les à mon beau-frère qui vit à Lomé, il se chargera de me les renvoyer.

 Si tout le monde comprend ça alors tout le monde comprend que :

1-les ananas, c’est l’essence

1-le producteur d’ananas c’est le trader ayant remporté l’appel d’offres

2-le vendeur en détail à Lomé, ce sont les marketers et enfin,

3-Le beau-frère c’est Management Hydrocarbure.

La société Management Hydrocarbure est donc la société togolaise qui a été désignée pour collecter l’argent des marketers (acheteurs des produits) qui doit être payé au trader (vendeur des produits) en contrepartie des produits de ce dernier. Cette société sécurise les traders et leur garantie qu’ils seront payés et que leur argent ne va pas se volatiliser.

Maintenant dans cette histoire, est-ce que quelqu’un peut penser que le vendeur va aller verser les taxes de l’OTR sur les ventes d’ananas chez le beau-frère ? Personne ne fait ça.

Est-ce que vous, consommateur d’ananas, vous dites au vendeur d’ananas que c’est votre argent qui lui a permis d’acheter les ananas ? Les ananas étaient là, vous êtes venu les trouver.

FLUX DE CIRCULATION DE L’ARGENT DES MARKETERS A DESTINATION DES TRADERS :

3-LA SOCIÉTÉ TOGOLAISE D’ENTREPOSAGE (STE)

Cette société est la propriété de TOTAL, T-OIL et MRS. Elle est l’outil logistique de l’ensemble des marketers et la véritable interface financière avec l’État togolais. La STE a le statut de commissionnaire agréée en douane et effectue à ce titre, les opérations de dédouanement.

Ses 3 attributions sont entre autres :

  • Stocker les produits pétroliers importés,
  • Charger les camions à destination des stations-services togolaises
  • Collecter les recettes de l’OTR
  •  

Dans notre histoire, c’est ici que le vendeur d’ananas verse les taxes de l’OTR.

Pour que ce soit plus simple à comprendre par nos lecteurs, nous présentons ci-après le flux de circulation de l’argent des marketers à destination de l’OTR.

FLUX DE CIRCULATION DE L’ARGENT DES MARKETERS A DESTINATION DE l’OTR:

Maintenant peut-on voler 500 milliards de l’argent des togolais dans cette histoire ?

1-Oui, si le vendeur d’ananas au lieu d’aller verser les taxes à l’OTR est parti les verser chez le beau-frère ou carrément ne les a pas versés du tout ?

Et dans ce cas, l’OTR qui depuis Gapéry ne laisse rien passer, n’a rien dit depuis là. Il y a comme là un problème.

2-Le beau-frère a disparu de la circulation avec l’argent. Dans ce cas-ci, c’est une histoire de famille mais même dans un tel cas, quelqu’un va se plaindre. Le producteur va quand même demander à ce qu’on ne dépose plus l’argent chez son beau-frère. Non, personne ne s’est plaint et le beau-frère continue à travailler.

Peut-être tout compte fait que le beau-frère n’a rien fait mais qu’on veut juste le liquider ?

A suivre…

Crédo TETTEH,  in LE MEDIUM, n°417 du 27 octobre au 02 novembre 2020.

E-mail : bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *