Enquête EHCVM 2018-2019: La pauvreté en perpétuelle recule au Togo, 4 5,5% contre 58,7% en 2011

Les officiels lors de la présentation des résultats de l'enquête.

Institut national de la statistique et des études économiques et démographiques (INSEED) a présenté hier jeudi 29 octobre à Lomé, les résultats  de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) 2018-2019. Selon ces indicateurs, l’incidence de la pauvreté, déterminée à partir du seuil calculé, se situe à 45,5% au niveau national (2018-2019) contre 58,7% en 2011 et 51,1% en 2015.

Cette rencontre présidée par le ministre de l’Economie et des finances, Sani Yaya, en présence   des cadres de l’administration publique, des représentants d’organismes internationaux, des organisations de la société civile, des partenaires au développement ainsi que des médias, a permis aux experts de INSEED de dévoiler les indicateurs actuels du Togo en ce qui concerne les conditions de vie des ménages et de pauvreté tout en les rendant comparables dans les Etats membres de l’UEMOA .

Selon ces indicateurs, le seuil de pauvreté calculé par rapport à la nouvelle méthodologie, est de 273 628,3 FCFA par personne et par an. L’incidence de la pauvreté, déterminée à partir du seuil calculé, se situe à 45,5% au niveau national (2018-2019) contre 58,7% en 2011 et 51,1% en 2015.

L’agglomération de Lomé connaît l’incidence la plus basse avec une proportion de 22,3%. La région Centrale et la région des Plateaux ont des incidences de pauvreté qui ne sont pas loin de la moyenne nationale (respectivement 47,3% et 48,9%). La région des Savanes a l’incidence de pauvreté la plus élevée (65,1%).

A en croire au ministre Sani Yaya, ce rapport servira de repère pour le gouvernement dans l’élaboration des projets en faveur des populations en tenant compte des réalités de chaque localités. « Ces nouvelles données statistiques vont servir au suivi et à l’évaluation du Plan National de Développement (PND) 2018-2022, de la déclaration de politique général du Gouvernement, ainsi qu’à la mesure des progrès dans la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD) dans notre pays », a indiqué le Ministre Sani Yaya.

Notons que l’Enquête a été réalisée  en deux périodes sur toute l’étendue du territoire national. Une première vague qui couvre du 25 septembre au 20 décembre 2018, et du 04 avril au 03 juillet 2019 pour la deuxième vague, correspondant à la période de soudure.

Daniel ASSOTI

E-mail : bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

2 thoughts on “Enquête EHCVM 2018-2019: La pauvreté en perpétuelle recule au Togo, 4 5,5% contre 58,7% en 2011

    1. Bonjour cher ami,
      merci pour la confiance placée en nous.
      je me suis fié au document officiel.
      c’est malheureusement ce qui est écrit.
      je vais davantage chercher à comprendre,
      certainement que c’est la formulation qui
      serait mal faite.
      Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *