Togo : Le Gouvernement et les syndicats des professionnels de la santé accordent leur violon

Les syndicats du personnel de la santé et le Gouvernement fument désormais le calumet de la paix.

Le cabinet du Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins a servi de cadre, le 16 novembre dernier, à une rencontre de concertation entre le locataire des lieux, le Prof Moustafa  Mijiyawa, en compagnie du ministre de la Fonction publique, Gilbert Bawara, et les représentants des Centrales syndicales de la santé. Cette démarche du gouvernement qui fait suite aux menaces de débrayage du personnel de la santé en cette période sensible de crise sanitaire, vise à présenter aux représentants des Centrales syndicales de la santé, les mesures prises  en faveur du personnel de la santé.

Pour permettre aux acteurs du secteur de la santé de mieux exercer, l’employeur, le gouvernement, a décidé d’accorder au personnel de la santé :

1- l’assurance vie 

Trois éléments importants à retenir quant à cette assurance. Il s’agit d’abord d’une assurance décès par suite de Covid-19 qui s’élève à 2000.000 fcfa pour les ayants droit. Une Incapacité temporaire de travail (5 000f cfa/j pour 21 jours pour personnel asymptomatique, 10.000f cfa/ j pour 30 jours pour  les cas hospitalisés).

2- protection du personnel

Le gouvernement a réitéré sa volonté de doter les structures du matériel de protection et demande aux délégués syndicaux de s’impliquer dans la gestion de ces outils dans leurs centres respectifs. Il est demandé aux syndicats de remonter au ministre, les hôpitaux qui seront réticents à appliquer la note du ministre y afférente.

3 -prime spéciale Covid-19

La formation et la sensibilisation du personnel de santé tant du public que du privé sera une réalité, et une allocation d’un forfait ponctuel de motivation pour chaque agent du public sans distinction de catégorie. Celle-ci s’élève à de 50.000 par agent.

4- recrutement du personnel

 Il est prévu un recrutement pour renforcer le personnel de santé. Il s’agit des gardes malades, le personnel administratif et autres postes. Ledit concours aura lieu le 05 décembre prochain.

5- statut particulier

En attendant les missions d’imprégnation qui avaient été préparées mais entravées par la survenue de la pandémie, les autorités proposent la reprise des travaux sur les aspects locaux du statut particulier et de la fonction publique hospitalière.

Les syndicats de la santé  tout en saluant le gouvernement pour avoir donné des réponses à tous les points de leur plateforme revendicative, ont, tout de même, relevé des insuffisances au sujet de la formation et du concours. Les syndicats relèvent notamment qu’il n’y a pas de réseau dans toutes les localités, toutes les catégories professionnelles n’ont pas les mêmes prérequis et la maitrise de l’outil informatique ou des téléphones androïdes…

S’agissant du concours, les syndicats soulignent qu’il faille revoir à la hausse les effectifs voulus, même pour le recrutement des contractuels.

Concernant la réorganisation du système de riposte, les syndicats proposent un système de rotation du personnel des équipes de prise en charge des patients atteint de la Covid-19. Ceci permettra, selon les syndicats, à une majorité d’agents d’être outillée à la gestion de situations de pandémies/épidémies et aussi à l’équité en termes d’indemnisation des acteurs.

Le coordonnateur de la riposte, le médecin colonel Djibril Muhaman, a trouvé pertinent cette proposition, et a promis en tenir compte.

En réponse aux remarques et propositions des syndicats, la délégation ministérielle a promis en tenir dans les différents processus. Elle a félicité le personnel soignant, salué leur sens élevé de responsabilité et souhaité que ce climat de confiance réinstauré par le dialogue permanent, permette de régler les problèmes de la santé.

C’est dire que depuis quelques jours, les deux parties fument désormais le calumet de paix.  Les syndicats qui ont fait le point à l’issue de la rencontre avec la presse, promet partager l’information au niveau de la base afin de bannir toute mésentente.

Daniel ASSOTE

@macite.info

E-mail : bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *