Derrière nous les incompréhensions, il faut garder le cap !!!

Une nouvelle année, une nouvelle espérance après l’amère expérience de 2020. C’est à l’unanimité que les Togolais ont reconnue 2020 comme une année dont on ne devrait se souvenir, si ce n’est pour l’histoire et raconter aux générations futures les affres et les inquiétudes vécus. Le coronavirus a ralenti l’avancée progressive du Togo sur tous les plans. N’eût été la clairvoyance du chef de l’Etat Faure Gnassingbé, l’addition serait vraiment salée à l’heure du bilan de cette année particulière.

Au moment où plusieurs pays affichent des croissances négatives, le Togo a su quand même rester dans les prévisions des institutions. Le ministre de l’Economie et des finances, Sani Yaya, annonce une croissance de 0,7% pour l’année 2020. Au début de la pandémie, beaucoup d’experts tablaient sur une croissance entre 0 et 1%. Quand bien même les prévisions au début de l’année étaient de 5,5%, on peut dire que le Togo s’en sort sans trop laisser de plumes.

Pour le Président de la République, Faure Gnassingbé, au plan économique, le Togo va poursuivre la transformation structurelle de son économie et confirmer sa capacité à générer une croissance durable et inclusive, à même de s’intégrer aux grands ensembles. « Notre pays devra consolider ses succès passés, notamment en matière d’assainissement des finances publiques, tout en continuant d’accroître les investissements et de renforcer les capacités de transformation de nos produits», a-t-il dit.

Il affirme que lui et son gouvernement donneront les moyens d’aborder les mois et années qui viennent avec sérénité et confiance. « Nous pouvons légitimement être fiers de nos atouts et en faire des avantages comparatifs, pour hisser notre pays à la hauteur de nos ambitions de développement, en dépit de l’impact de la pandémie actuelle », dit Faure Gnassingbé.

Et pour y arriver, les Togolais doivent se donner la main et travailler pour le bien des filles et fils de ce pays, inscrire la cohésion nationale au rang de leurs priorités pour l’avenir et se retrouver autour de l’essentiel, assumer leur histoire commune et reconnaître leurs différences comme autant de sources d’enrichissement mutuel. C’est aussi un souhait du Président de la République. Et c’est de bonne guerre. Car, le Togo a trop souffert des incompréhensions de ses enfants pour des motifs politiques. Mais depuis quelques années, les élections présidentielles, législatives et tout récemment locales se passent sans trop d’anicroches. Les élucubrations de certains qui continuent de croire à un conte de fée, réclamant une supposée victoire, ne trompent personne, ni les Togolais, ni la communauté internationale. Cette prise de conscience des Togolais doit rappeler à tous les politiciens que le peuple « voit clair » désormais et sait où se trouve son intérêt.

Il n’y a plus de temps à perdre, les ambitions et les défis sont énormes pour un Togo qui est sur la voie de l’émergence depuis plusieurs années déjà. Les projets de développement dans tous les domaines sont déjà lancés. La résilience de tous les Togolais face à la pandémie de la Covid 19 peut se révéler une leçon apprise extraordinaire. « Si nous avons pu faire face à la pandémie en limitant la propagation de la maladie et en atténuant les effets de la crise sur la vie économique et sociale, c’est grâce à l’engagement et au sens de responsabilité de tous », relève Faure Gnassingbé. Il nous faut donc tirer les enseignements de cette solidarité et cette entraide exprimées lors de cette crise sanitaire.

Il ne peut en être autrement si nous voulons gagner des batailles comme celles que tout le peuple est en train d’opérer sur la Covid-19. Le développement ne connait ni ethnies, ni partis politiques. Une route tracée servira à tous les Togolais. Pour un hôpital construit, ce ne seront pas que certains Togolais qui s’y soigneront. Les grands projets dans le domaine de l’agriculture, de l’économie numérique et des Télécoms sont au bénéfice de tout le peuple.

Il faut donc savoir raison gardée et sauvegarder nos acquis. Chacun de nous partira un jour. Mais les acquis vont demeurer pour les générations futures. Travaillons-y !

Ali SAMBA, In LE MEDIUM, n°430 du 05 au 11 Janvier 2021

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *