GOUVERNANCE : De la nécessité pour Faure Gnassingbé de faire le ménage dans son entourage immédiat

Le Président Faure Gnassingbé.

Depuis le 03 mai 2020, le président de la République Faure Gnassingbé jouit d’un nouveau mandat à la tête de notre pays. S’il est vrai que pour les mandats précédents, Faure Gnassingbé et toute son équipe ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour soulager les peines des populations togolaises en mettant en œuvre divers programmes de développement, il faut aussi avoir l’humilité de reconnaître, de noter que tout n’est pas rose. Tout n’est pas clean dans l’entourage immédiat du Chef de l’Etat, qui voit ses efforts piétinés dans l’obscurité par certains de ses plus proches collaborateurs nourrissant des ambitions démesurées.

Ils  sont  nombreux telles des termites agglutinées autour de Faure Gnassingbé pour soit disant l’aider et l’accompagner dans sa gouvernance. Mais au contraire, ce sont des loups qui sont à la bergerie. A longueur de journées, ils sont les premiers à mettre en difficulté les efforts du Président de la République.

De misérables hypocrites, malhonnêtes et sadiques personnages, ils le sont. Ils  ne pensent qu’à leur aisance sociale et financière, s’appuyant et se réclamant du cercle fermé de Faure Gnassingbé. Leur objectif est tout ailleurs. Ils n’hésitent même pas à faire alliance, ce qui est grave, avec des gens  de moralité douteuse qui s’évertuent chaque jour à peindre en noir la politique et la gouvernance du Président de la république.

Ces comportements extrêmement graves et nuisibles, devraient être punis avec la dernière rigueur. C’est pourquoi, en ce début d’année, il urge que Faure Gnassingbé fasse le véritable ménage dans son entourage. Des ministres aux conseillers en passant par les directeurs de société, Faure Gnassingbé doit les surveiller comme du lait sur le feu et, s’appuyer sur les dossiers déjà bien sombres de ces « metteurs en scène » qui l’entourent, et sévir afin d’avoir les mains vraiment libres pour implémenter les actions de développement dans l’intérêt uniquement des populations togolaises.

Très souvent, pour assouvir leurs ambitions démesurées et sordides, ces proches collaborateurs du Chef de l’Etat n’hésitent pas à solliciter les services des « plumes empoisonnées » et autres missionnaires « assombris » pour atteindre leurs objectifs. Triste ! Mais une bien-réelle situation que Faure Gnassingbé devra rapidement régler.

Profitant de la confiance ou de leur promiscuité avec Faure Gnassingbé, ils donnent l’impression de gens qui travaillent et portent l’action politique du Chef de l’Etat et de son gouvernement. Or, ce sont de sadiques loups tapis dans l’ombre et dégainant à volonté par des mains détournées sur toutes les actions du Président de la République, certains exagérant jusqu’à faire des alliances contre natures pour leurs propres soins d’images. Tout est bon donc pour polir son image quitte à salir celle de Faure Gnassingbé et ils le font à cœur joie et sans gêne. Triste réalité ! D’où l’urgente nécessité pour Faure Gnassingbé de faire le ménage dans son environnement immédiat.

De subits technocrates

Il nous en souvient que dès la survenue de la crise de 2017, nombreux étaient-ils  à se terrer comme des rats essoufflés, d’autres ayant préféré fuir les questions politiques pour ainsi se cacher derrière l’appellation « Technocrates ».

Ils sont rares, très rares à s’afficher encore et en toute conviction aux côtés du Chef de l’Etat et surtout à jouer leur partition conformément à leur statut politique, à leur fonction, à leur poste de responsabilité. Ce sont les mêmes qui sont sur tous les fronts car, les autres ayant démissionné sans pour autant le dire à visage découvert.

Cependant, ils continuent par des alchimies à profiter allègrement du système politique qu’ils vilipendent par leurs mauvais actes à chaque occasion. La plupart d’entre eux sont ceux-là qui fuitent à dessein des informations à une certaine presse accompagnées d’enveloppes d’espèces sonnantes et trébuchantes. Pour quel objectif, demanderiez-vous ? Justement pour soigner leur propre image et donner l’impression de gens lucides et surtout saboter, par la même occasion, la politique du Chef de l’Etat. Bref, ils se font quelques fois la guerre, s’exposent et exposent gravement le Président Faure.

Leurs guerres de caniveaux influencent négativement les actions portées et entreprises par Faure Gnassingbé. Mais lorsque c’est chaud, s’ils ne se sont pas créés des missions bizarres à l’étranger, ils sont réticents à s’afficher pour porter les actions et les éléments de défense du Gouvernement. Subitement, ils se métamorphosent en  « Technocrates ».

Des poltrons, des fusibles

D’autres déclinent même des invitations pour des émissions radios estimant qu’ils ne parleraient pas bien le vernaculaire ou le Mina (une langue du Sud-Togo) ; certains rasant les murs des rédactions de presse et deviennent systématiquement des amis de cette même presse qu’ils ont passé le clair de leur temps à plomber.

Pour la plupart d’entre eux, ils n’hésitent pas à remettre des dossiers à certains médias jugés proches  de l’opposition pour se donner bonne mine, avec des enveloppes financières accompagnant, utilisant parfois des clés USB et des poubelles comme moyens de transaction.

Que c’est tout simplement triste, pour Faure Gnassingbé, obligé de travailler avec des ‘’hommes Girouettes’’ et sans convictions. Ils n’ont de conviction qu’amasser de l’argent à longueur de journée par des acrobaties indignes et  profiter des  multiples avantages liés à leurs fonctions et de leurs rangs au sein de l’appareil d’Etat.

Tout ce qu’ils savent encore faire, c’est proposer des activités bidons parce qu’ils savent qu’en les organisant, ils pourront encore se sucrer et faire des bénéfices, au moment où certains autour du Président de le République pensent véritablement à s’impliquer pour la recherche de solutions avantageuses, aux problèmes de l’heure et surtout améliorer le bien-être des populations.

Le Chef de l’Etat devra très rapidement écarter ces « profiteurs et traitres » qui l’entourent. Ce sont eux, les premiers maux dont souffre sa politique. Un sincère et rapide ménage s’impose autour du Chef de l’Etat.

Crédo TETTEH, In LE MEDIUM n°430 du 05 au 11 Janvier 2021

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *