Incroyables Togolais !

Des doses de vaccin AstraZeneca...

Nos compatriotes sont extraordinaires. Depuis quelques années, on a observé cette tendance du Togolais à mêler les oppositions politiques dans n’importe quel sujet : éducation, Santé, etc.  La gestion de la pandémie du coronavirus n’y a pas échappé. Sociologiquement, il y a matière à réflexion pour comprendre cette attitude.

En effet, dans cette histoire du Coronavirus, si les gouvernants devraient se fier aux desideratas de certains fils de ce pays, ils croiseraient les bras et attendront la providence divine pour en venir à bout.  Souvenez-vous des affirmations péremptoires attribuant aux autorités une sorte de tromperie sur le sujet.  » Le coronavirus n’existe pas. C’est un subterfuge du gouvernement pour berner le peuple « , a-t-on entendu dans ce pays et de la part de certaines voix qui comptaient. Et ce n’est pas la seule ineptie proférée par les tenants de la négation de toutes les actions que pose le gouvernement.

Rappelons-nous aussi les propos malveillants quand il s’est agi de prendre les mesures restrictives (bouclage des villes et couvre-feu) pour contenir la propagation des contaminations et sur la prise en charge des personnes internées à l’hôpital de Kégué. Même le programme d’aide  » Novissi » a été moqué.

Il faut dire que, dans cette affaire de Covid 19, certains de nos frères et sœurs se sont donnés comme mission, de semer le bordel dans les esprits.  Les polémiques de ces derniers jours sur le port des gants lors de la vaccination des autorités, sur les effets secondaires du vaccin Astra-Zeneca, sur l’actualité de certains pays nordiques de l’Europe qui ont stoppé l’administration de l’Astra-Zeneca sont illustratives de ce comportement de négativité de ces Togolais.

Ce qui étonne plus d’un, c’est le plaisir malsain que prennent ces gens à provoquer des polémiques inutiles aux conséquences incalculables. Ils ont mis abondamment à contribution les réseaux sociaux en invitant les Togolais à ne pas accepter la vaccination. Les raisons évoquées sont plus loufoques les unes que les autres. Ils essayent de prendre à contre pieds les recommandations de leur propres frères médecins togolais qu’ils sollicitent quand ils sont malades. L’histoire des gants portés ou non au moment de la vaccination est typique de cette paranoïa que ces personnes essaient de semer au sein de la population. Pour quelles fins ? Nul ne saurait le dire. Et pourtant, dans les pays qu’ils prennent pour référence quand cela les arrange, des médecins et des infirmiers ont vacciné sans gants. En ce moment-là, ils n’avaient trouvé rien à redire.

Le Togo n’est pas le premier pays en Afrique à recevoir le vaccin Astra-Zénéca. Le Ghana l’administre à ses concitoyens des jours bien avant la réception des flacons togolais. Pourquoi ne citent-ils pas en exemple ces pays qui continuent de vacciner leur population? La France, l’Allemagne, l’Angleterre pour ne citer que ceux-là.

Depuis la survenue de cette crise sanitaire avec les conséquences qu’on connaît, le gouvernement n’a ménagé aucun effort pour préserver les Togolais de la pandémie. Malgré cette campagne de désinformation et de dénigrement, il poursuivra sa mission de protection de ceux à qui il l’a promis. Tous les pays se battent pour préserver leur population des maladies, des épidémies et des pandémies. Faure Gnassingbé en fait autant. La mauvaise foi de ceux qui jouent à ce jeu dangereux ne sera pas à l’abri de l’apocalypse qu’ils appellent de tous leurs vœux.

Ailleurs, c’est l’intérêt national qui prime en des moments cruciaux comme ceux dont chacun de nous a eu à vivre tout au long de l’année 2020. Les uns et les autres se délestent de leurs appartenances politiques et, comme un seul homme, font face aux épreuves qu’endure leur pays.

Au Togo, c’est tout le contraire. N’étant pas aux affaires, tous les moyens sont mis en œuvre pour dénigrer et mettre à mal l’action du gouvernement. Même si des institutions internationales reconnaissent le travail remarquable des autorités en place, ils n’en ont cure. Même si leurs  »fake news » peuvent causer du tort à leurs frères et sœurs, ils s’en foutent royalement. Le pire, c’est quand certains  »intellectuels » accordent du crédit à ces énormités récoltées çà et là sur les réseaux sociaux et se plaisent à en rajouter et à les défendre contre vents et marées. C’est à ne plus rien comprendre et c’est bien dommage pour les Togolais.

Quoiqu’il en soit, le gouvernement doit continuer ses actions dans le sens actuel. De toute façon, le chef de l’Etat ne peut faire autrement. Les Togolais lui ont confié leur destin. C’est plus qu’une obligation pour lui de les protéger. Il le fait très bien déjà et doit être encouragé. Quant aux autres, qu’ils continuent leurs basses besognes. Le temps viendra où ils répondront de leurs actes.

Ali SAMBA, In LE MEDIUM, n°440 du 16 au 22 Mars 2021.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *