Fausses promesses d’emploi : La Police tire la sonnette d’alarme

La Police nationale comme dernier recours face aux réseaux de criminels.

Dans le souci d’éveiller la vigilance des populations et surtout de la jeunesse sur les différentes formes d’escroquerie et de criminalité qui gagnent du terrain, la Police nationale a décidé de passer à la sensibilisation. La semaine dernière, l’inspecteur général de police, le Commissaire principal Tassa Agba, a entretenu les médias sur la  problématique des fausses promesses d’emploi aux jeunes.

Depuis quelques temps, des plaintes et témoignages faisant état de sociétés subtiles ou d’individus  mal intentionnés  qui proposent des emplois fictifs aux jeunes diplômés par le biais des réseaux sociaux, sont légion.

« Il s’agit d’une forme d’escroquerie qui a émergé ces dernières années et qui consiste à faire miroiter aux jeunes diplômés un emploi bien rémunéré à l’étranger à travers les réseaux sociaux », explique le Commissaire principal Agba. Et de poursuivre : « Ensuite ils vous convainquent d’envoyer l’argent pour préparer le voyage dans le pays d’accueil, pour payer l’avance sur le loyer et s’acquitter des frais administratifs et garantir ainsi votre emploi ».

Loin de s’arrêter là, ces escrocs vont, après avoir reçu l’argent, soit abandonner leurs victimes dans leur pays, « soit elles sont dépouillées de leurs biens dans le pays d’accueil et soumises à de durs travaux jusque mort s’en suivent ».

Cette criminalité a vu le jour et pris de l’ampleur avec la crise de l’emploi et le développement des réseaux sociaux, selon la Police. Ces escrocs réunis en réseaux, passent par des amis et mêmes certains membres de la famille de la victime pour faire avaler la pilule. Et pour avoir le cœur net, la Police explique que le Bureau Central National d’Interpole (BCN-Interpole) se tient prêt pour aider à la vérification de l’existence et la crédibilité de tout service à l’étranger et des recrutements d’employés…

« Lors que ça parait trop beau, sachez qu’il y a un piège derrière. Il faut vérifier l’offre par tous les moyens avant de s’engager », a conseillé le Commissaire Tassa Agba.

L’orateur a, pour finir, invité les populations à la collaboration avec la police afin de dénoncer les criminels et autres escrocs, car la lutte contre la criminalité doit concerner tous les citoyens.

Daniel A.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *