Quand Agbéyomé Kodjo rate un grand rendez-vous avec l’histoire

Gabriel Agbéyomé Kodjo, avec la polémique sur le vaccin AZ, manque le rendez-vous avec l'histoire...

La crise sanitaire a fait courir dans tous les sens les dirigeants et les médecins à la recherche d’une solution pour soigner et protéger les populations contre ce mal. Ces efforts ont été couronnés par la découverte de vaccins parmi lesquels le sérum suédo-britannique, AstraZeneca. Quelques semaines après le début de la de la campagne de vaccination avec ce vaccin certifié par l’OMS, quelques cas de thromboses  considérés comme effets secondaires, ont semé le doute et suscité la méfiance dans quelques pays. Au Togo, cette situation a donné du grain à moudre à certaines figures de l’opposition togolaise, notamment Dr Williams Kouessan et Agbeyomé Kpodjo.

En effet, les deux hommes politiques ont pondu des communiqués sommant le gouvernement et le président de la République « d’arrêter la vaccination à l’AstraZeneca au Togo jusqu’à nouvel ordre ». Tout ce tintamarre visait à faire croire à l’opinion qu’ils étaient non seulement  « plus informés » sur ledit vaccin mais aussi « plus préoccupés » par le bien-être de la population que le gouvernement.

Ces déclarations n’ont malheureusement pas résisté à l’épreuve du temps et de la vérité scientifique car, la sortie objective de l’Agence européenne du médicament (AEM) et la reprise de la campagne de vaccination avec le sérum AstraZeneca par les pays ‘’précautionnistes’’ (France, Allemagne, Italie, Norvège, etc.).

A l’issue des analyses et des vérifications, les experts de l’AEM ont déclaré « sûr et efficace » le vaccin AstraZeneca dont 100 millions de personnes ont déjà reçu  des doses à travers le monde. Un avis qui, non seulement, conforte le Togo dans son option préalable de poursuivre sa campagne de vaccination.

Face à cette assurance sur l’efficacité de l’AZ reconnue scientifiquement et mondialement, l’un des politiciens opportunistes et  alarmistes, Dr Williams Kuessan, a fait preuve d’honnêteté intellectuelle en ravalant ces vomissures.

C’est à travers un communiqué de presse, qu’il a reconnu tardivement l’efficacité de ce vaccin qui est surcroît le plus facile à conserver et présentant moins d’effets secondaires. Sa réaction, quoique tardive, est un synonyme d’excuses et aussi une manière de dire aux Togolais que le Gouvernement ne fait rien en leur défaveur.

Son alter égo, Agbeyomé Kpodjo qui avait, lui-aussi, « exigé l’arrêt immédiat de la campagne avec ce vaccin », a plutôt choisi de se recroqueviller dans son “champ de maïs” dans un silence assourdissant. Ce haut cadre de Tokpli, qui n’est même pas gêné à offrir du gel et des masques ni à la population de base ni à ses militants, voulait exploiter la polémique sur AstraZeneca pour tenter de sortir la tête de l’eau.  Malheureusement, cette énième tentative de récupération est restée sans succès, vouant ainsi le sieur Agbéyomé à une mort politique prochaine.

Les Togolais ne sont pas dupes ; ils savent à qui désormais faire confiance quand il va s’agir de leur bien-être. 

Daniel A.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *