PROMOTION DE L’EQUITE GENRE : Le Togo lance une campagne nationale pour vaincre les poches de résistances

L'assistance lors du lancement de la campagne par le PM, Mme Victoire Tomégah-Dogbé.

Le Togo a lancé le vendredi 23 juillet dernier à Lomé, une campagne nationale de promotion de l’équité genre. Une manière pour le pays de Faure Gnassingbé de prouver son appartenance au mouvement onusien HeForShe (Lui pour Elle). Avec ce lancement, c’est parti pour un mois d’intenses activités essentiellement digitales de sensibilisation et de plaidoyer pour faire de la promotion de l’équité genre, une réalité sur l’ensemble du territoire togolais.

Résolument engagé depuis plusieurs années à la promotion de la gente féminine dans divers secteurs de la vie socioéconomique et politique du pays, le Togo saisit cette nouvelle opportunité que représente l’initiative HeForShe, pour vaincre les dernières poches de résistance quant aux questions liées au genre.

Lancé en 2014 par l’ONU FEMMES, HeForShe est un mouvement de solidarité mondiale qui mobilise différents acteurs, surtout les hommes et les garçons, comme agents de changement pour l’atteinte de l’égalité et de l’équité genre, et le respect des droits de la femme. Priorité des Etats et des institutions internationales, ce mouvement vise à lutter pour l’égalité des sexes et l’avancement des droits des femmes et des filles.

Tout en reconnaissance l’engagement des premières autorités du pays qui ne ménagent aucun effort pour que les femmes soient « les acteurs de première ligne dans plusieurs secteurs de la vie économique », la Cheffe du gouvernement, Mme Victoire Tomégah-Dogbé, a indiqué que cette campagne nationale va permettre au pays de faire davantage dans le domaine d’égalité des sexes. Elle félicite le gouvernement pour la mise « en place des stratégies et des réponses en faveur de l’autonomisation et du renforcement du leadership féminin ».

La ministre de l’Action sociale, de la promotion de la femme, et de l’alphabétisation, Mme Adjovi Lonlonyo Anakoma-Apédoh, a saisi l’occasion pour lancer « un appel solennel à chaque acteur : chefs traditionnels, leaders communautaires et religieux, éducateurs de tous bords, parents, employeurs, médias, à propager la bonne nouvelle de l’égalité de traitement entre les filles et les garçons…», ceci « depuis la cellule familiale jusqu’au lieu de travail en passant par les centres d’éducation et de formation ».

Notons que le représentant résident du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Aliou Mamadou Dia, a saisi l’occasion du lancement de cette campagne nation du mouvement HeforShe, pour féliciter les autorités togolaises pour leurs efforts dans la promotion de la gente féminine, avant de les louer pour les efforts consentis pour avoir traduit dans la les faits, les nombreux engagements pris au niveau national, régional et international sur l’égalité et l’équité genre.

Rappelons que la représentation des femmes dans les instances décisionnelles est passée de 23 % en 2019, à 35% en 2021. D’autres mesures d’inclusion sociale et financière ont été également prises par l’exécutif pour favoriser l’autonomisation de la femme.

JPB

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *