COVID-19 : Ça se complique, la vaccination comme seule issue… !

Médecin-colonel Djibril Mohaman (au micro).

934 cas actifs, 146 décès, tel est le bilan chiffré de la maladie à coronavirus dans le pays à la date du 25 Juillet. La barre des 1000 cas à franchir n’est plus qu’une question d’heures. La situation s’empire de jour et jour, malgré les appels à la prise de conscience. Les centres de santé sont sous pression, surtout le CHR (Centre hospitalier régional) de Lomé où l’on soigne les cas positifs au Covid 19. 

« Actuellement au CHR, nous avons 50 hospitalisations, dont 33 cas sévères (ndlr, le 21 juillet 2021). On observe un relâchement auprès des populations concernant le respect des mesures barrières, surtout le port de masque à Lomé et à l’intérieur du pays, la distanciation physique. Nous avons des cas contacts dans toutes les préfectures. Nos centres de soins souffrent », alertait le Coordonnateur du comité de gestion de la riposte à la maladie (CNGR-C19), le Médecin-colonel Djibril Mohaman. Il confie que les cas ont plus que doublé en une semaine. Chose curieuse, ils le sont davantage depuis cette annonce.

Au 25 Juillet, soixante-dix-sept  (77)  des 1633 personnes testées sont positives portant le nombre total de cas positifs à 15149. Ces 77 personnes, dont les âges sont compris entre 1 et 80 ans, se répartissent comme suit : onze (11) cas parmi les contacts : 6 femmes et 5 hommes dans la préfecture de Golfe, 1 femme dans la préfecture d’Anié, 1 femme dans la préfecture de Bassar ; vingt-huit(28) cas parmi les suspects : 1 femme et 2 hommes dans la préfecture  d’Agoè, 11 femmes  et 7 hommes dans la préfecture de Golfe, 1 homme  dans la préfecture de  Zio ,1 homme  dans la préfecture d’Akébou, 1 femme   et 2 hommes dans la préfecture d’Est-Mono, 2 hommes  dans la préfecture de l’Ogou; sept (07) cas parmi les voyageurs : 1 femme dans la préfecture  d’Agoè, 2 femmes  et 4 hommes dans la préfecture de Golfe ; trente-un (31) cas parmi les dépistés : 3 femmes et 1 homme dans la préfecture   d’Agoè,  10 femmes et 17 hommes dans la préfecture  de Golfe.

Le vaccin est disponible…

De plus, la majeure partie des cas internés au CHR Lomé commune sont des personnes non-vaccinées. Et pourtant, les vaccins sont là. Il urge que les populations ne jouent pas l’autruche car les variants delta et delta+ sont plus virulents que les autres formes de virus connus jusqu’ici. D’où cet appel des autorités au respect des mesures barrières et aux mesures restrictives pour juguler cette hausse des cas positifs dans le pays.

Il est clair que si la tendance se poursuit, le gouvernement n’hésitera pas à prendre les mesures qui s’imposent comme aux premières heures de la maladie.

Ce qui saute aux yeux, les victimes du covid n’ont reçus aucune dose de vaccin anti covid. Il est clair que la vaccination est la seule alternative pour éviter le pire. Plus de temps à perdre, la campagne est encore en cours.

In LE MEDIUM n°459 du 27 juillet au 02 août 2021.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *