LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET LEURS REPERCUSSIONS : Les ‘’éco-villages’’, l’autre alternative de l’Etat togolais

Un éco-village...

« Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables ». Ce onzième point des Objectifs de développement durable (ODD), boussole des actions environnementales mondiales, intéresse fortement le Togo qui prend des mesures appropriées pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions. L’une d’elles, est le projet de construction des ‘’éco-villages’’ qui va couvrir progressivement l’ensemble du territoire, au grand bonheur des populations. A terme, 500 localités devraient être transformées en ‘’éco-villages’’.

Un ‘’éco-village’’ est une agglomération rurale avec une perspective d’autosuffisance basée sur un modèle économique alternatif, le respect de l’écologie et une vie communautaire active. Lancé en 2014,  ce projet vise à promouvoir un modèle de développement durable à la base, axé sur la préservation de la biodiversité et l’électrification par des sources d’énergies renouvelables.

L’éco-village le Livingstone à Davié dans la préfecture de Zio.

De 2014 à 2018, ce projet qui était l’étape pilote, a touché les villages Donomadé et Andokpomey, dans les préfectures de Yoto et de l’Avé. D’autres zones ont été ensuite incluses. La plus récente est Davié, à 30 kilomètres au nord de Lomé, dans la préfecture de Zio. Elle dispose, depuis juin 2021, d’un complexe hôtelier dénommé Linvingstone. Construit à base de matériels locaux, le site dispose de bungalows, des salles de réunions, d’une aire de jeux et un restaurant local.

A ce jour, le Togo compte sept (07) ‘’éco-villages’’ grâce auxquels les revenus d’au moins 500 jeunes et 350 femmes cheffes de ménages, ont été améliorés. Ce chiffre devrait augmenter exponentiellement puisque 500 localités seront transformées. Les ‘’éco-villages’’ actuels ont contribué à la préservation de plus de 33.000 hectares d’écosystèmes. 61 hectares ont été reboisés de 2017 à ce jour, avec environ 110000 plants mis en terre.

Le gouvernement envisage étendre la réalisation de ce projet d’installation des ‘’éco-villages’’ dans certaines localités du pays. Des travaux en cours depuis mi-août 2021 permettront de valider un plan stratégique pour la transformation des localités comme Folivi Joe, Bolou, Vodoumé, Ketemé, Tsafé, Tabalo, Boussoulou, Gnangbadè, Sadjibou et Posa.

Pour chacun des 10 sites, il est prévu la promotion des sources d’énergies propres et accessibles ainsi que des moyens d’existence durables pour l’amélioration des revenus. Inscrits dans le cycle programmatique 2019-2023 du Pnud, en lien avec les objectifs de la feuille de route quinquennale du Togo, les ‘’éco-villages’’ facilitent l’accès à une source d’eau potable et d’énergie non polluante à au moins 10.000 personnes en milieu rural.

Daniel A.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *