SIESTE QUOTIDIENNE : Les bienfaits insoupçonnés

Plus de 85 % des mammifères font la sieste. Il suffit d’observer nos animaux domestiques pour constater qu’ils ne rechignent pas à s’accorder de longs moments de repos durant la journée. C’est un besoin physiologique que nous partageons avec eux.
En général, c’est entre 13 et 15 heures que survient le coup de barre : les paupières papillonnent, on baille, on ne parvient plus à maintenir notre attention. Il vous faut ce petit temps de repos pour vous permettre optimisez vos performances et vous régénérez votre organisme. 

Les scientifiques s’intéressent depuis longtemps aux effets de la sieste sur la santé. Même s’ils n’en comprennent pas précisément tous les mécanismes, leur conclusion est unanime : elle permet de rester en forme.
Ma grand-mère, qui en était coutumière, l’avait bien compris.
Selon une étude réalisée au Japon, 389 personnes âgées de 65 ans et plus, ont vu leurs capacités cognitives renforcées sur une période de cinq ans à raison d’une sieste d’une demi-heure par jour. 
Parmi les effets positifs relevés : une meilleure orientation dans l’espace ; un langage plus fluide ; et une mémoire plus performante. 

Une autre étude parue dans le journal Neurobiology of Learning and Memory a démontré des effets bénéfiques sur la mémoire en testant 41 participants qui devaient retenir une liste de mots. 

La sieste : dormir pour mieux guérir

La relation entre sommeil, stress et système immunitaire est étroite. Pratiquer la sieste, notamment lorsque l’on manque de sommeil, normalise les niveaux d’interleukine-6, une molécule du système immunitaire qui participe, entre autres, à la défense contre les infections. Selon des chercheurs, le niveau d’interleukine-6 mesuré dans la salive augmente significativement après une sieste de 30 minutes.
Il a été également démontré par des chercheurs qu’en cas de manque de sommeil, le taux d’hormones liées au stress (comme la noradrénaline) était multiplié par 2,5. Mais après une bonne sieste de 30 minutes, ce niveau revenait dans les normes.

On peut, en résumé, conclure ainsi que plus vous faites la sieste, moins vous sécrétez d’hormones de stress et plus vos défenses immunitaires sont efficaces !

L’autre chose que l’on ignore encore, c’est que les travaux du docteur Manolis Kallistratos ont permis de démontrer l’effet bénéfique de la sieste sur l’hypertension artérielle. Ainsi, pour les patients atteints d’hypertension artérielle, les effets du sommeil à la mi-journée seraient aussi puissants que les changements de mode de vie.

30 minutes de sieste permettent en moyenne une réduction de 2 mmHg de la pression artérielle systolique mesurée sur 24 heures, soit une diminution de 10 % du risque relatif aux accidents cardio-vasculaires.

Mode d’emploi pour une sieste réussie

Il existe plusieurs “techniques” pour faire une sieste, mais chacune a ses bienfaits spécifiques.

– La « sieste flash » (ou micro-sieste) permet de contrer les effets d’une insomnie chronique ou d’un sommeil perturbé par des horaires décalés de travail. Elle ne dure pas plus que cinq (05) minutes. Pour la faire, il vous suffit de :

– Asseyez-vous, les pieds à plat, le dos droit et respirez profondément par le ventre ;

– Fermez les yeux ;

– Prenez dans votre main un trousseau de clés ou un objet suffisamment lourd pour qu’il vous réveille dès que vous le lâcherez.

Le but n’est pas de dormir mais plutôt d’atteindre un état de relaxation et de somnolence, proche du sommeil. Vous pouvez la faire plusieurs fois dans la journée. 
– Si vous souhaitez doper votre vigilance, réguler votre humeur, ou votre capacité de travail optez plutôt pour une sieste de 10 à 15 minutes.
– Les siestes les plus longues (entre 20 minutes et une heure) sont royales pour obtenir les mêmes bienfaits qu’une véritable nuit de sommeil : régénération du métabolisme et stimulation des fonctions cognitives.
– Théoriquement, la sieste la plus récupératrice est la sieste standard de 20 à 30 minutes car elle ne vous plonge pas dans un sommeil lent et profond. Cela permet d’éviter le sentiment de brouillard et de confusion qui survient au réveil en cas de sieste prolongée. 

Quelques astuces pour une sieste réussie 

– Ne dormez pas en position allongée : cela pourrait favoriser la survenue d’un sommeil profond. 

– Pratiquez plutôt assis dans un fauteuil ou en posant votre tête sur vos bras, sur un bureau.

– Buvez une tasse de café juste avant la sieste : la caféine met environ 10 minutes à agir, et ses effets ne sont ressentis qu’après 15 minutes au minimum. Elle ne vous empêchera pas de dormir mais vous stimulera au réveil.

– Mettez une alarme sur votre téléphone pour ne pas basculer sur une sieste au long cours.   

Vous en savez davantage sur les bienfaits de la sieste. Sachez une chose, quand « je ne dors pas, je travaille ma mémoire ! ».

JPB avec Nouvelle-page-santé.info

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *