ENVIRONNEMENT : Vers des approches concrètes de lutte contre l’érosion côtière

Des côtes togolaises dans les encablures de la ville d'Aného...

Il n’est de secret pour personne que la mer grignote la côte togolaise chaque année qui passe. Des habitations ont été englouties par cette érosion côtière. Les solutions pour contrer cette avancée inexorable de la mer, sont pensées depuis des années, avec plus ou moins de réussite.

En 2018, plusieurs pays, dont le Togo, ont mis en place, le Projet d’investissement de résilience des zones côtières en Afrique de l’Ouest (Waca Resip). Sur le total de la somme débloquée, le Togo bénéficie de plus de 33 milliards, plus 07 autres milliards obtenus en décembre 2021. En tout, 09 localités bénéficient de la solution d’urgence et les travaux d’urgence vont permettre de protéger 940 ménages de l’érosion côtière sur 1 580 mètres entre Gbodjomé et Agbodrafo.

Les premiers projets, mis en place, remontent à 2010. Cette année-là, le Programme national d’investissement pour l’environnement et les ressources naturelles a permis de protéger le littoral d’Aného, avec la construction de 09 épis-puits sur 3 500 mètres linéaires de côte afin de sauver 06 quartiers de la ville de l’érosion côtière, 03 milliards de francs CFA ont été dépensés pour ce faire.

Après, en 2012, un épi a été mis en place à l’extrémité de l’infrastructure portuaire, en vue d’accélérer l’accumulation du sable. Dans le cadre de la réhabilitation de la route Lomé-Cotonou, outre le rechargement massif en sable, il se construit 28 épis de 80 à 120 mètres. Ce sont des puits d’une hauteur de 06 à 08 mètres, remplis de bétons, installés le long de la côte, pour empêcher les vagues de ruiner la plage. Une autre technique plus prometteuse, développée par un ingénieur togolais, est en cours de réalisation. Il s’agit de la juxtaposition de puits granitiques, enfouis le long du littoral.  » C’est grâce à cette méthode que le projet Waca Resip a sauvé les populations « , fait-on savoir.

Les statiques indiquent que l’érosion côtière prend une part d’environ 130 milliards, soit 4,4% du PIB de cette année. D’ici 2025, le gouvernement ambitionne de protéger 90% des populations du littoral contre l’érosion côtière.

In LE MEDIUM n°497 du 19 au 25 Avril 2022.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *