SANTÉ MATERNELLE ET DE L’ENFANT : Bonne protection des femmes et des enfants

Des mamans et leur bébé...

Les statistiques sont des plus élogieux pour le Togo, depuis quelques années. Les femmes et les enfants reçoivent une protection sanitaire sans précédent.

Dans tous les domaines, les chiffres s’améliorent chaque année. Au gouvernement, on fait savoir que ces performances ont pu être enregistrées grâce aux différentes dispositions prises par les autorités pour faciliter la vie aux femmes enceintes, protéger les nouveau-nés, prendre en charge les personnes âgées et les familles, sans grands moyens financiers, la gratuité des soins sur l’étendue du territoire, la subvention de la césarienne, le programme Wezou…

Le district sanitaire d’Agoè-Nyivé, par exemple, a enregistré 100% de couverture vaccinale. Tous les enfants de 0 à 11 mois enregistrés ont reçu 03 doses du vaccin Pentavalent (DTC-HepB-Hib3). De plus, la couverture sanitaire, en consultation prénatale, est passée de 44% en 2019 à 45% en 2020 puis à 53% en 2021, ce qui représente une augmentation de 9% sur les 03 dernières années.

Au ministère de la Santé, on indique que ce taux est plus fort dans le district de Doufelgou, où il y a une hausse de 12,4% en 2021. Mieux encore, il a enregistré zéro décès maternel. A Sotouboua, le taux de consultation prénatale est de 48%, soit 5% de plus que 2020, avec une mortalité maternelle qui a chuté de 0,7% à 0,2%.

A Blitta, les 04 cycles de la chimio-prévention du paludisme ont permis de protéger 30 680 enfants de 03 à 59 mois du paludisme, de juin à septembre. Puis, les Journées de santé de l’enfant (JSE), en juillet et en décembre, ont amélioré les couvertures vaccinales et déparasité 92% des enfants de 0 à 59 mois.

Dans la région des Savanes, le taux d’accouchements assistés par un personnel qualifié se chiffre à 87,1% contre 79,9% en 2020. Quant au pourcentage de femmes enceintes ayant reçu 03 doses de Traitement préventif intermittent (TPI), il est évalué à 62% en 2021, contre 56% en 2020. Quant aux femmes enceintes séropositives au VIH, ayant reçu des antirétroviraux durant leur grossesse, la région des Savanes s’en sort avec 35,5% contre 20% en 2020. En parallèle, le district sanitaire d’Agoè-Nyivé a gagné 44% de plus que 2020.

In LE MEDIUM n°497 du 19 au 25 Avril 2022.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *