UN PASTEUR ET MALFRAT : Un homme de Dieu condamné à 10 ans de prison ferme

Un pasteur d’une église évangélique a été condamné à 10 ans de prison ferme, le mardi 26 avril dernier. La raison est toute simple. Le prétendu homme de Dieu est en réalité un malfrat de grand chemin. Récit…

Les faits se déroulent à Wiliamsville à Abidjan, en Côte d’ivoire. Un pasteur malfrat, nommé Goué Lazare (51 ans), a terminé sa course dans les filets de la justice. Accusé pour faux et usage de faux, usurpation de titre et détention illégale d’armes à feu et de munitions de la première et cinquième catégorie, le dit pasteur a été condamné à une peine de dix ans de prison ferme suivi d’une amande de cinq millions de francs CFA.

Le verdict a été donné par la section du tribunal de Guiglo, une ville de l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Il a été transféré à la maison d’arrêt et de correction de Man, également à l’Ouest. Son arrestation a eu lieu le jeudi 14 avril 2022, aux environs de 9h, à la sortie de la ville de Duekoué sur l’axe de Daloa.

Le présumé pasteur a été interpelé en compagnie de son chauffeur mécanicien par les agents de la police anti-drogue en service au corridor à la sortie de la ville de Duekoué. Ils étaient à bord d’un véhicule personnel 4×4.

S’étant présenté comme adjudant-major garde pénitentiaire avec une carte professionnelle des services pénitentiaires en bonne et due forme, le présumé pasteur avait l’air assez suspect. Ce qui a forcé les agents de procéder à une fouille assez rigoureuse.

Cette fouille a permis de saisir deux pistolets automatiques, des tenues militaires, 105 munitions, une paire de ranger, 11 portables des walkietalkies, une carte professionnelle de pasteur et la somme de plus d’un million de francs CFA.

Il a été mis aux arrêts en même temps que son chauffeur et ont été conduits devant le parquet du tribunal  de Guiglo. A la barre de la section de tribunal de Giglo, le révérend pasteur a reconnu détenir illégalement les armes et usurper d’une fausse identité. Il est marié et père de cinq enfants.

Quant au chauffeur mécanicien, le parquet n’a rien retenu contre lui, et a été libéré.

Source : @AfrikMag.com

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *