SOUPÇONNE D’AVOIR TRANSFORME DEUX ÉLEVÉS EN TUBERCULES D’IGNAMES : Un homme … par une foule déchaînée

Un homme d’âge moyen, soupçonné d’être ritualiste, a été mis à mort par la foule déchaînée. Il a été incendié à Ibadan, la capitale de l’Etat d’Oyo au Nigeria. Le suspect, n’a pas pu être sauvé par la Police arrivée trop tard sur les lieux. Les faits…

L’homme en question a été arrêté par des habitants en colère pour avoir prétendument transformé deux élèves du lycée Bashorun Ojoo en tubercules d’igname. L’incident s’est produit devant l’école des deux étudiants en question, alors que ce dernier rodait depuis quelques temps.

Des sources concordantes ont déclaré que l’homme avait été arrêté lorsqu’il a été découvert qu’il avait transformé les étudiants en tubercules d’ignames. Tous les efforts déployés par les habitants pour le convaincre ce dernier de ramener ces victimes dans leur état normal, se sont avérés vains.

L’homme, selon des sources qui ont requiert l’anonymat, qui a été aperçu rodant autour de cette école, a été arrêté puis attaché avec des cordes. Après interrogation l’on s’était mis à l’évidence qu’il était incapable de fournir des réponses concrètes, ce qui a mis les populations en colère. L’homme a été attaché avec une corde et deux tubercules d’ignames placées devant lui. Et ce qui arriva, n’est pas du tout plaisant. La police alertée, n’a pu arriver à temps.

Les restes du suspect qui ont résisté au feu, ont été déposés devant la clôture de l’école. Un témoin qui a visité l’école quelques minutes après l’incident, a pu constater que les restes du suspect gisaient toujours au même endroit.

Et pourtant, il n’était cependant pas établi clairement que cet homme avait transformé les élèves en tubercules. Aussi, les enseignants de l’école refusaient-ils de commenter l’incident. Les habitants du quartier n’étaient également pas prêts à prendre la parole pour expliquer aux journalistes qui ont fait le déplacement dans le quartier pour en savoir davantage.

Tous les efforts déployés pour obtenir une réaction du responsable des relations publiques du commandement de la police de l’Etat, Adewale Osifeso, se sont également avérés vains.

Notons cependant que la vindicte populaire n’est pas le meilleur jugement.

Sources : infosplease

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *