0 3 minutes 3 mois

Le Chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé, président en exercice du Conseil de l’Entente, a reçu en audience, hier jeudi 15 septembre, le Secrétaire exécutif du Conseil, Marcel Amon-Tanoh. Le premier responsable de l’institution sous régionale est venu présenter, au numéro 1 togolais, le Plan quinquennal de l’institution, et recevoir en retour les derniers détails pour mieux le peaufiner.

« J’ai soumis au Président Faure Essozimna Gnassingbé, qui est également le Président en exercice de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement du Conseil de l’Entente, le projet de Plan stratégique 2023-2027 du Conseil de l’Entente, ainsi que les réformes qui vont en découler, en vue de recueillir ses observations », a souligné Marcel Amon-Tanoh, Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, au sortir de l’audience avec le président togolais.

Avec le Chef de l’État, il a été question de recueillir les orientations en vue de la finalisation du document qui sera sous à l’approbation des chefs d’Etat. La présidence togolaise du Conseil de l’Entente marquée par des réformes profondes, notamment des transformations fonctionnelles et opérationnelles, de l’Institution, vise à permettre au Conseil de contribuer davantage à l’intégration entre les États membres.

Composé de cinq pays ouest-africains, notamment le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Niger et le Togo, le Conseil de l’Entente, créé en 1959, a pour mission la consolidation de la paix et de la stabilité dans les Etats membres, la promotion de l’intégration économique, politique et culturelle et le bien-être des populations.

JPB

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, l’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.