0 8 minutes 2 mois

La 77ème session de l’Assemblée générale de l’organisation des nations unies se tient actuellement au siège de l’institution à New York aux Etats-Unis d’Amérique. Les dirigeants du monde entier se succèdent à la tribune de l’Organisation pour leur déclaration. Le message du Togo était porté par Robert Dussey, le ministre des affaires étrangères qui représentait le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé. Le chef de la diplomatie a exposé la vision du Togo sur le monde comme il va aujourd’hui. Nous vous proposons quelques morceaux choisis.

 » Durant ses 77 ans années d’existence, l’ONU a œuvré sans relâche pour la prévention des conflits et le maintien de la paix et de la sécurité internationales. Aujourd’hui, la menace qui pèse sur la paix s’est métamorphosée. Aux conflits interétatiques d’antan, ont succédé de nouvelles formes de violence impliquant des acteurs difficilement saisissables. L’Afrique, entre-temps épargnée, est devenue le sanctuaire de groupes terroristes. La menace terroriste, longtemps confinée dans les pays du Sahel, s’étend vers les pays côtiers de l’Afrique de l’Ouest.

C’est pourquoi le Président de la République Togolaise, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE ne cesse de s’investir personnellement pour la paix et la stabilité en Afrique de l’Ouest et particulièrement dans le Sahel. Cette détermination a permis aujourd’hui au Président de la République en tant que médiateur dans la crise entre la Côte d’Ivoire et le Mali d’obtenir la libération de 3 soldats ivoiriens sur les 46 restants. Je voudrais inviter toutes les parties à la retenue et à la patience, afin de laisser aboutir la médiation.

Une vue de la délégation togolaise…

Les récentes attaques terroristes ayant causé des victimes et occasionné des dégâts matériels importants dans le nord du Togo, témoignent des moyens de plus en plus sophistiqués qu’utilisent les djihadistes. Cette situation inquiète au plus haut point ma délégation. C’est pourquoi, elle se félicite de l’adoption consensuelle, le 29 juillet 2022, du rapport d’étape annuel du Groupe de Travail sur l’utilisation numérique dans le contexte de la sécurité internationale. Le Togo reste fermement déterminé à combattre et à bouter hors de ses frontières ces criminels. Sur ce plan, nous ne fléchirons jamais.

En vue d’apporter sa contribution à cet objectif impérieux, le Togo a abrité les 23 et 24 mars 2022, le premier Sommet panafricain sur la cybersécurité tenu à Lomé. La Déclaration de Lomé issue de ce Sommet est un engagement en faveur de la lutte contre les cybermenaces.

A cet égard, mon pays se félicite des travaux en cours au Comité spécial chargé d’élaborer une convention internationale générale sur la lutte contre l’utilisation des technologies de l’information et de la communication à des fins criminelles et encourage toutes les parties prenantes à s’investir dans l’élaboration d’un tel instrument juridique.

Au-delà de la riposte militaire, nous avons pleinement conscience que la lutte contre le terrorisme se joue également sur le degré de confiance entre l’armée et les populations et également entre ces dernières et le Gouvernement.

C’est pourquoi, nous veillons quotidiennement à combattre les causes de l’expansion de l’extrémisme violent qui nourrit le terrorisme. Aussi le Togo a-t-il pris des mesures innovantes et multisectorielles contenues dans son document de stratégie de lutte contre l’extrémisme violent, adopté le 1er juillet 2022.

(…)

L’autre défi majeur qui se présente à l’humanité est celui du changement climatique. Tous les rapports d’experts sur cette question sont inquiétants. Ce phénomène est d’autant plus préoccupant qu’il touche indistinctement tous les pays du monde, et malheureusement les pays moins pollueurs. Le Togo a adopté une politique robuste pour la restauration du couvert végétal avec un ambitieux programme pour la transition verte.

En effet, le gouvernement togolais s’est résolument engagé à assurer une gestion durable des ressources naturelles et une résilience face aux effets des changements climatiques.

Ainsi, pour une gestion et une protection durables, le gouvernement togolais a axé ses priorités, entre autres, sur l’amélioration des écosystèmes marins et côtiers, la règlementation de la pêche et la promotion de l’économie bleue. Enfin, dans le cadre de la préservation et de la restauration des écosystèmes et la lutte contre la désertification, le Togo a lancé un important programme national de reboisement d’un milliard d’arbres à l’horizon 2030, interdit l’importation, la commercialisation et l’utilisation du glyphosate et de tous produits le contenant ainsi que la promotion de l’utilisation des biopesticides et biofertilisants dans le pays.

Nous espérons vivement que la prochaine COP 27, qui se tiendra du 7 au 18 novembre 2022 à Sharm-El Cheik en Égypte, contribuera à remettre véritablement au centre des priorités internationales la préservation de l’environnement en incitant les parties prenantes à honorer les promesses de financements nécessaires pour faire face au réchauffement climatique.

(…)

Aujourd’hui, nous sommes invités à des actions concrètes pour répondre aux nombreux défis qui fragilisent notre monde, entre autres, la pandémie à coronavirus, le terrorisme et les autres défis sécuritaires, ainsi que les questions liées aux changements climatiques. Nous foulons bien trop souvent aux pieds nos engagements multilatéraux. Nous leur avons parfois enlevé toute leur essence, leur force et leur racine. Sinon comment comprendre que le Conseil de sécurité demeure encore aussi exclusif ? Pourquoi ne pas travailler de bonne foi à la réforme de cet organe important du système sécuritaire international en le rendant plus représentatif des réalités actuelles du monde ?

(…)

Nous devrions lire plus souvent nos textes fondateurs, apprendre à respecter et considérer les plus petits, les plus faibles et les plus fragiles. OUI, un autre monde est possible !

 Nous y sommes tous condamnés car en vérité et, là, je me permets de paraphraser le célèbre savant Albert Einstein au sujet de la guerre  » Je ne sais pas comment sera la troisième guerre mondiale, mais je sais qu’il n’y aura plus beaucoup de monde pour voir la quatrième « .

(In LE MEDIUM n°520 du 27 Septembre au 03 Octobre 2022).

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.