0 8 minutes 2 mois

Depuis plus de 40 ans, des chercheurs à travers le monde tentent de comprendre ce qu’est la violence en milieu scolaire. Malgré tous les efforts de ces derniers, ce phénomène touchant les élèves et le personnel enseignant demeure difficile à cerner, comme en témoignent les résultats statistiques qui diffèrent d’une étude à l’autre. L’une des enquêtes a montré que cet enjeu complexe est dû à la consommation des substances psychoactives. Existe-t-il des solutions efficaces pour y remédier ?

Avec la consommation des substances psychoactives surtout la drogue ou l’alcool en milieu scolaire, la violence entre élèves, les agressions contre les professeurs, les saccages ou les dégradations des locaux scolaires… deviennent récurrents.

Malgré les efforts des OSC, la situation est toujours alarmante…

Le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur. « La violence en milieu scolaire est un phénomène universel qui ne date pas d’hier et dont aucun pays n’est à l’abri. Elle ne cesse d’évoluer, de prendre toutes les formes et de toucher toutes les catégories de la société. Cependant, son ampleur, sa complexité ainsi que le degré de gravité de ses répercussions dépendent-ils des spécificités socioculturelles, économiques et des choix politiques de chaque pays ?

En Afrique, nous pouvons citer, le cas de consommation d’alcool, le cas de consommation de drogue, le cas de vente de drogue, le cas de viol, le cas de meurtre, le cas de suicide, le cas de menace, le cas d’enlèvement… Ces violences qui font froid dans le dos laissent entendre que l’école n’a été épargnée d’aucun mal.

Ce qui démontre que les écoliers, collégiens, lycéens et même étudiants ne sont pas plus protégés sur les bancs scolaires qu’ailleurs.

Notons qu’un grand nombre de cas de violences recensés à l’extérieur de l’établissement sont provoqués par des éléments étrangers et par des délinquants qu’il serait difficile de catégoriser que ce soit sur la base d’âge, du niveau social ou intellectuel.

Une chose demeure sûre, à l’heure actuelle : l’école en Afrique va mal et ce n’est pas uniquement en raison d’un système éducatif en quête d’une réforme qui éclipserait ses multiples défaillances. 

Les établissements scolaires ont un rôle important à jouer pour se protéger et protéger les élèves de la violence. Mais paradoxalement ils représentent également un endroit propice où germe la véhémence. D’année en année, ce phénomène connait une recrudescence hors normes.

Outre les campagnes de sensibilisation des associations qui luttent contre ce phénomène, le ministère de la sécurité et de la protection civile doit être plus regardant pour asseoir la sécurité des élèves dans les établissements scolaires. De même, les parents d’élèves doivent revoir l’éducation des enfants en communiquant régulièrement avec ces derniers.

La vie en société est souvent source de conflits en raison des intérêts divergents, des besoins et des valeurs qui ne sont pas toujours les mêmes. L’école est une institution de la société, elle reproduit souvent ses conflits de valeur, ses problèmes.

Pourtant, il semble que, à part constater les dégâts, il n’y ait pas de véritable plan de lutte contre la violence, à l’échelle d’une ville ou d’une agglomération. Il serait grand temps que des instances de concertation rassemblent, autour des objectifs précis, tous les acteurs concernés notamment le gouvernement, les élus locaux, les magistrats, les policiers, les gendarmes, les conseillers d’éducation et chefs d’établissements scolaires, les parents, les médias et bien entendu les élèves, pour affronter ce phénomène. Faute de quoi, nos enfants sont laissés à leur propre peur…

Les causes de la consommation de la drogue chez les jeunes

Les causes de la prise de drogue en milieu scolaire sont nombreuses. La recherche de sensations et la prise de risque motivent alors l’usage de drogue. Un adolescent peut prendre une drogue uniquement pour éprouver une nouvelle sensation. Son but est d’aller au-delà de ce qu’il ressent habituellement. Le suivisme, la pression du groupe, les frustrations de la vie, les troubles de l’humeur, le manque de confiance en soi, le manque d’estime de soi.

Une étude du ministère de la santé de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins révèle que beaucoup de jeunes sont exposés quotidiennement aux risques du tabagisme, des drogues, des rapports sexuels non protégés et adoptent des modes de vie malsains.

Les conséquences sur la santé

Le tabac, le cannabis et l’alcool accroissent le risque de développement de cancers, de pathologies pulmonaires et cardiovasculaires et plus particulièrement les cancers des voies aérodigestives et des poumons.

Quel est l’impact de la drogue en milieu scolaire ?

La drogue en milieu scolaire peut être cause des échecs répétitifs, sentimentaux, amicaux et scolaires. Accès de boulimie ou amaigrissement. L’abus de substances, en particulier d’alcool, peut être un facteur précipitant ou aggravant la perpétration d’actes criminels, que ce soit par l’affaiblissement des facultés individuelles à répondre de façon appropriée à des situations difficiles ou en rendant des individus plus vulnérables à la victimisation.

Comment éviter la drogue en milieu scolaire dans les établissements ?

Instaurer un débat et un échange d’opinion. A l’aide d’images chocs, de vidéos et de récits d’expériences vécues et authentiques, le formateur amènera les élèves à douter de ce qu’ils pensent savoir sur les drogues.

Il faut porter attention à la façon dont les enseignants effectuent les interventions : il faut s’assurer que les interventions soient fidèles à l’esprit du programme et que celui-ci soit adapté aux priorités locales en matière de drogues et de criminalité. Les enseignants doivent utiliser des informations « normatives » dans leur approche.

Pourquoi les élèves consomment-ils de la drogue ?

L’usage intensif de la drogue tend à être associé à des difficultés individuelles ou familiales, à une situation sociale ou économique défavorable.

Carole AGHEY (In CHRONISUED E LA SEMAINE n°668 du 30 Septembre 2022)

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.