0 4 minutes 2 mois

Le Brésilien Robinho vit actuellement à Santos et profite de la plage. Mais sa tranquillité pourrait être troublée si le gouvernement brésilien admet la demande d’extradition de la justice italienne.

Le ministère italien de la Justice a demandé, mardi dernier, au gouvernement brésilien l’extradition de Robinho pour la peine de neuf ans de prison à laquelle il a été condamné en janvier dernier.

L’ancien footballeur du Real Madrid, de Milan et de Manchester City a participé à un viol collectif d’une Albanaise de 23 ans en 2013 et la Cour suprême a approuvé la peine prononcée par le tribunal de Milan au début de l’année et confirmée par le Cour d’appel.

Il convient de rappeler que le Brésil n’autorise pas l’extradition de ses citoyens, mais les deux pays pourraient parvenir à un accord pour que Robinho purge sa peine dans une prison brésilienne.

Les événements pour lesquels Robinho a été condamné se sont déroulés en janvier 2013 dans une discothèque milanaise. Le soir du crime, la victime se trouvait dans la même discothèque que le footballeur, qui défendait à l’époque le maillot de l’AC Milan, et cinq de ses amis.

Selon l’enquête, le groupe lui a offert à boire jusqu’à ce qu’«ils la laissent inconsciente et incapable de résister», une situation dont ils ont profité pour l’emmener dans une loge afin d’avoir «des relations sexuelles multiples et consécutives» avec elle.

L’ancien attaquant a été accusé d’avoir enfreint l’article 609 bis du Code pénal italien en participant avec une autre ou d’autres personnes à des actes de violence sexuelle, profitant de l’infériorité «physique ou psychologique» de la victime.

Dans l’affaire pour laquelle Robinho a été condamné, l’Albanaise était «complètement ivre» et le Brésilien a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec elle, mais a nié avoir commis des violences sexuelles.

Cependant, le tribunal a obtenu des conversations sur écoute électronique et a déterminé que six hommes avaient abusé de la victime alors qu’elle était inconsciente. Avec Robinho, son ami Ricardo Falco a été condamné, pour qui l’extradition a également été demandée.

Les quatre autres impliqués n’ont pas pu être poursuivis car ils ont quitté l’Italie avant d’être localisés par les personnes chargées de l’enquête.

Robinho a récemment été aperçu sur les plages de Santos en train de jouer au foot-volley, mais sa tranquillité pourrait prendre fin très bientôt si le Brésil accepte les exigences de la justice italienne.

Source : @Onvoitout

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.