0 4 minutes 2 mois

Les rideaux sont tombés sur la première édition du Festival International de l’Histoire de la ville, ce dimanche 09 octobre 2022. Durant quatre jours, la ville d’Aného a été très mouvementée au rythme et au son de FIHA, qui est une initiative de la fondation Aquereburu and Patners.

Axé sur le thème « les eaux », ce festival s’est déroulé autour des colloques, des conférences débats ; des masters class et formations ; des visites guidées et boulevard culinaire ; des consultations et soins ophtalmologiques ; des activités sportives et des concerts musicaux d’artistes locaux et étrangers.

L’objectif de ce festival est de faire l’histoire, ‘’la nôtre’ ’ faisant partie intégrante de l’histoire africaine. Le pari étant de faire de la ville d’Aného, autrefois appelée et connue sous le nom de « Petit-Popo », qui est le chef-lieu de la préfecture des lacs, située dans la région Maritime, un lieu de rendez-vous pour tous, qu’ils soient historiens, chercheurs, journalistes, étudiants, amoureux de la littérature, voire de la culture. ʺ Nous voulons valoriser la perle du Togo qu’est Aného”, a déclaré Me Alex Aquereburu le Maire de la commune Lac1.

La journée du vendredi a été très spéciale pour les royaumes Guin et Tem. Pour cette édition, la ville invitée est la ville de Sokodé. Une forte délégation, composée de la reine-mère, avec ses assistantes et danseuses, du patron de la cavalerie de Sokodé, des cavaliers avec leurs chevaux, du président de la jeunesse de Sokodé, d’un conseiller municipal et du maire de la commune, était présente à ce festival.

La délégation conduite par le maire Korodowou Ahini Mankana, de la commune Tchaoudjo 1, s’est rendue dans la matinée chez Guin fiôgan, représenté par son Directeur de cabinet, et dans l’après-midi chez le régent du trône de Lolan, Prince Latévi Adondjégoun Lawson Body.

Lors des discussions, il ressort, qu’à part les liens naturels entre ces deux villes, il y a aussi des imbrications familiales. ‘’ Mon arrière-grand-mère est Tèm. Elle était la fille du Roi, que les cavaliers de mon arrière-grand-père ont enlevé, lors d’un voyage au nord’’ a dit le prince régent de Lolan. De l’autre côté chez les Tem, un des conseillers municipaux a déclaré qu’il a des nièces et neveux qui sont des Lawson, ce qui prouve que le hasard n’existe pas, a-t-il laissé entendre.

Rappelons que plusieurs artistes et comédiens ont fait le déplacement, dont King Papavi Mensah, pour la grande clôture de FIHA.

Dodo ABALO (In LE MEDIUM n°522 du 11 au 17 Octobre 2022)

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.