0 5 minutes 1 mois

Le ton monte entre la direction de TOGOCOM et les organisations syndicales des travailleurs (OST). Les négociations entamées depuis plus de 18 mois semblent ne pas satisfaire les employés qui se font de nouveau entendre.

A travers un courrier adressé au Directeur Général le 18 Octobre, les OST dénoncent le mutisme de ce dernier par rapport aux points en suspens des discussions sur l’amélioration des conditions de vie et de travail des employés.

« En effet, suite aux séances que les OST ont eu avec vous personnellement à votre bureau le 6 octobre dernier puis en séance plénière des travaux de la convention collective quelques minutes plus tard le même jour, vous avez promis revenir aux OST dans un délai d’une semaine, soit au plus tard le 13 octobre 2022. Mais force est de constater qu’à ce jour, vous n’avez pas donné signe de vie, laissant ainsi les OST, vos interlocuteurs, vos partenaires sociaux dans un flou total », écrivent-elles.

Une note d’information à l’attention des salariés de TOGOCOM, en date du 13 Octobre 2022 signée de son Directeur général Tarik Boudiaf, fait savoir qu’au bout de dix-huit mois et 67 séances de négociation, la Direction Générale affirme plus que jamais sa volonté de préserver la compétitivité de TOGOCOM sur le marché tout en se donnant les moyens d’une indépendance financière lui permettant ainsi d’assurer la pérennité des emplois ainsi qu’un traitement juste et équitable de l’ensemble de ses salariés.

Dans cette note, la direction générale a étalé les orientations qu’elle dit avoir proposées aux organisations syndicales. Entre autres : Le passage vers une nouvelle grille de classification UNIQUE aux deux sociétés permettant une meilleure gestion des carrières et un traitement uniforme pour les CDI et CDD, la valorisation du niveau d’expérience dans les libellés Emploi ; Une mutation vers une Grille de Salaire Unique pour les CDI et CDD ; Harmonisation des « primes et indemnités d’activité » accordées sur le montant le plus avantageux des deux sociétés ; Harmonisation des primes liées à la performance ; Harmonisation de la Prime d’intéressement ; Harmonisation des différents prêts accordés … « Ces mesures dont la mise en œuvre coutera chaque année deux milliards de francs CFA à notre Groupe, est un investissement conséquent qui témoigne de la volonté de la Direction Générale de rétablir une équité de traitement tout en préservant les conditions d’emploi et de rémunération de l’ensemble de ses salariés dans un marché de plus en plus compétitif », écrit Tarik Boudiaf.

Sur ce dernier propos du Directeur général, les OST font remarquer que ce montant représente moins de 1,33% du chiffre d’affaires 2021 du Groupe. « Cette contribution est-elle trop grande ou insignifiante quand on sait que partout dans le monde entier, les efforts faits par les entreprises sont dix fois supérieurs à ce que vous prétendez vouloir faire », se demandent les OST. Elles demandent d’ailleurs une reprise des négociations de la convention collective dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, dans un tract, un groupe dit de ‘’ travailleurs fatigués’’ de TOGOCOM, a estimé que les travailleurs de TOGOCOM méritent mieux que ça, exigeant, eux aussi, de meilleures conditions de vie et de travail.  Ils rajoutent que les travailleurs ne sont pas le bétail d’un syndicat qui va sacrifier leurs intérêts pour la promotion de son responsable.

La Rédaction

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.