0 4 minutes 1 mois

L’affaire de la femme fouettée en public à Guédé Bousso (Touba) pour avoir entretenu des relations sexuelles continue d’alimenter le débat. C’est à travers des enregistrements audios que des témoins de la scène ont brisé le silence.

Une vidéo où une personne a été fouettée a fait le tour des réseaux sociaux. Ainsi, des voix autorisées de la localité ont jugé nécessaire d’apporter des éclaircissements sur cette affaire.

Habitant du quartier Guédé Bousso, et très au fait de l’actualité sur les réseaux sociaux, Babacar Lô estime que la vérité a été occultée dans cette vidéo prise à l’insu des autorités. A l’en croire, « la vidéo a été enregistrée depuis le 17 octobre dernier. Il s’agit d’une femme venue de son propre gré pour expier son péché, à la moquée de Guedé Bousso ».

Pour ce résident très informé des pratiques de la localité notamment pour ce qui est des 100 coups de fouet, « la vidéo a suscité beaucoup de commentaires. C’est pourquoi il nous faut apporter des éclaircissements pour dire aux gens que cette vidéo a été prise à l’insu des responsables de la mosquée. D’ailleurs Serigne cheikhouna Bousso l’a dit dans une récente déclaration », précise-t-il.

Non sans rappeler que « cette pratique émane d’une recommandation de Serigne Touba faite à Serigne Mbacké Bousso en 1902 ». A cet effet, Serigne Mbacké Bousso lui-même a informé avoir assisté à plus d’une centaine de séances du genre, ce qui démontre le caractère séculaire de la pratique dans cette localité.

Babacar Lô déplore cette vidéo qui a fuité au moment où les premiers responsables de cette mosquée ont pris toutes les dispositions pour protéger l’image des personnes concernées. « Il faut préciser que Guédé Bousso n’applique pas la charia islamique n’importe comment pour ce genre d’actes. Il faut que la personne en fasse le vœu pour que la sanction lui soit appliquée », martèle-t-il.

Pour sa part, Serigne Mame Mor Bousso confirme que les responsables de la mosquée ont découvert la vidéo en même temps que tout le monde. « Nous n’avons pas été au courant de la prise de ces images. Mais cela nous sert de leçon pour une prochaine fois. Nous prendrons toutes les dispositions pour que cela ne se répète plus ».

Cette importante figure de Touba Guede Bousso estime que « c’est pour dénigrer que cette vidéo a été prise. Alors que les gens qui subissent cette sentence l’ont choisie de leur propre gré. On n’applique cette peine que lorsqu’une personne, consciente de ses péchés, en fasse le vœu. On ne force personne du tout », estime-t-il.

Source : @SeneNews

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.