0 5 minutes 4 semaines

La revue démarrée le 28 octobre dernier, s’inscrit dans le cadre de l’évaluation de la mise en œuvre des projets financés par la Banque africaine de développement au Togo. Durant 4 jours les unités de gestion de projet, les représentants des ministères de tutelle ainsi que tous les autres acteurs impliqués dans la gestion des projets ont travaillé durement pour sortir une conclusion satisfaisante pour les deux parties la BAD et le Togo. Cette conclusion permettra de capitaliser les forces et faiblesses, de mettre en lumière les contraintes en vue de proposer des axes d‘amélioration de la qualité du portefeuille du Togo auprès de la BAD.

« L’intervention de la Banque est axée sur le renforcement du cadre institutionnel et le développement économique à travers le financement de projets dans les secteurs des transports, du social, de l’énergie, de l’agriculture avec un accent particulier sur la gouvernance. Cette intervention est en phase avec les axes stratégiques et les piliers de la Feuille de route gouvernementale Togo 2025, du Document de stratégie pays 2021-2026 et des priorités stratégiques de la Banque’, a rappelé le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya.

Par ailleurs le gouverneur du Togo auprès de la BAD s’est appesanti sur un point clé de cette coopération : « Dans le secteur social, la Banque a apporté son soutien au programme d’inclusion socio-économique du Chef de l’Etat à travers trois projets qui sont en cours d’exécution. Ils couvrent les domaines de l’employabilité et l’insertion des jeunes, l’inclusion financière des femmes vulnérables et l’intégration de la formation. Je voudrais souligner que le portefeuille de la Banque au Togo compte dix-sept (17) projets actifs dont 12 projets nationaux, 4 projets régionaux et 1 projet dans le secteur privé pour un montant total d’environ 237,41 millions d’UC (soit 202,12   milliards de FCFA), avec un taux de décaissement global de 61,5%. Au cours du présent atelier, il sera présenté le point des réalisations des projets sur la base des conclusions des différentes rencontres de la semaine ainsi que la situation du portefeuille et son plan d’amélioration. Je vous invite donc à apporter vos contributions pour l’amélioration de la performance de notre portefeuille ».

La session a permis d’examiner l’état de mise en œuvre du portefeuille et de valider le plan d’amélioration pour l’année en cours. Lors des échanges, le problème lié aux délais concernant la passation de marchés a été évoqué. Ces délais sont très longs, ce qui n’est pas sans poser des problèmes dans l’exécution de certains projets, mais surtout concernant la consommation des ressources allouées.

Des solutions devraient être trouvées rapidement car ces freins ne concernent pas seulement les fonds de la BAD, mais aussi ceux des autres partenaires du Togo, notamment de la BOAD et de la Banque mondiale.

Un goulet d’étranglement qui est une préoccupation pour les deux parties. L’objectif est bien que les projets financés aboutissent au plus vite.

En raison d’un contexte économique pour le moins compliqué (crise post-Covid, guerre en Ukraine) Sani Yaya soutient la BAD dans son plaidoyer pour une augmentation significative du FAD 16* et pour être dépositaire d’une partie des allocations additionnelles des DTS afin de permettre à l’institution de disposer de plus de ressources pour accompagner le Togo et les autres pays africains dans leurs efforts de développement.

Les travaux ont rassemblé membres du gouvernement (Economie & Finances, Promotion de l’investissement), des partenaires techniques et financiers, le secteur privé et autres parties prenantes concernées par la mise en œuvre des projets et programmes financés ou cofinancés par la BAD.

Source : @finances.gouv

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.