0 3 minutes 3 semaines

L’Union des Forces de Changement (UFC) est en plein préparatif d’un congrès. La rencontre permettra aux militants et responsables du parti de réfléchir sur les grands enjeux, notamment le repositionnent du parti sur la scène politique nationale. Ce sera également l’occasion de renouveler les instances dirigeantes. Mais déjà, un Conseiller du président national du parti fait savoir que Gilchrist Olympio ne compte pas laisser sa place. Et pourtant l’homme sera bientôt nonagénaire…

Malgré son âge assez avancé, le président national de l’UFC demeure le chef. L’idée de prendre une retraite politique serait le dernier de ses soucis malgré le poids de l’âge et les exigences liées à son statut actuel.

Bref, malgré tous ces paramètres, l’opposant charismatique sous l’ère Eyadema, n’envisage pas quitter de sitôt l’arène politique. En tous cas, tous ceux qui gesticulent au sein du parti pensant que le poste de président national va leur revenir à l’occasion du prochain congrès, doivent revoir leur ambition ou patienter encore.

A moins que, d’ici là, l’intéressé lui-même décide de jeter l’éponge.

Le Conseiller spécial, Dr Ekue Gada, est formel là-dessus. Même s’il reconnait que le président fondateur, Gilchrist Olympio, est avancé en âge, Dr Gada pense que le moment n’est pas encore arrivé d’imaginer le ‘’parti jaune’’ avec un personnage autre que Gilchrist Olymio comme président national.

La mise au point de Dr Ekue va certainement amener les prétendants à la succession de l’opposant historique, à revoir leur prétention. Elle a le mérite également de jeter un coup de froid sur la guerre de succession qui était déjà ouverte pour la succession du maréchal Fo Gil.

Même si aucune date n’est encore retenue pour la tenue de ce congrès tant attendu, il se susurre que cette rencontre puisse intervenir dans les prochains mois. L’État-major du parti travaille d’ailleurs sur le projet, surtout que la nouvelle loi portant charte des partis politiques exige de toutes les formations politiques la tenue d’un tel rendez-vous en leur sein.

C’est clair pour tout le monde à présent. Fo Gil sera toujours au pouvoir. Et cette histoire d’alternance, tant criée par les leaders de l’opposition togolaise, semble ne pas s’appliquer à eux dans la gestion de leur formation politique.

Corga avec  @TempsNouveaux

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.