0 7 minutes 2 semaines

Dakar, (Sénégal), le 15 Novembre 2022. Les spécialistes des standards des produits électrotechniques se rencontrent du 15 au 17 Novembre 2022 à Dakar au Sénégal pour échanger sur deux thématiques importantes qui entrent dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Régional d’Accès à l’Électricité Hors-Réseau (ROGEAP). Il s’agit de l’harmonisation des « Normes sur les pico solaires et systèmes solaires domestiques (SSD) jusqu’à 350wp et les méthodes d’essai » et « les exigences minimales pour l’installation, l’inspection et les onduleurs pour les mini-réseaux photovoltaïques ».  

La réunion de Dakar vise plusieurs objectifs. Il s’agit notamment pour les experts de discuter en détail les 2 normes CEI (IEC TS 62257-9-8:2020 et IEC TS 62257-9-5:2018) proposées pour les produits solaires hors réseau avec une puissance de module PV jusqu’à 350 watts et les méthodes de test,  de discuter également du projet de rapport d’enquête nationale sur 3 projets de normes régionales sur les exigences minimales pour les installations de mini-réseaux PV, les exigences minimales d’inspection pour les installations de mini-réseaux PV et les exigences minimales pour les onduleurs de mini-réseaux photovoltaïques dans la région de la CEDEAO, et enfin d’aligner les points de vue pour un consensus sur le contenu de ces cinq normes régionales afin de passer à l’étape suivante de l’harmonisation.  

Plusieurs participants prennent part à cette rencontre, notamment des experts membres du THC5 et du Secrétariat de l’ECOSHAM, les Consultants de VeraSol (un Programme assurance qualité soutenu par la Banque Mondiale pour les solutions solaires modernes hors réseau), des Représentants du Centre pour les Énergies Renouvelables et l’Efficacité Énergétique de la CEDEAO (ECREEE), du projet ROGEAP et de la Banque Mondiale.  

L’ouverture de la réunion de Dakar a été marquée par une série d’interventions. Dans son mot de bienvenue, M. Assane MBENGUE, Secrétaire du Comité Électrotechnique National du Sénégal (CEN) et intervenant au nom du Directeur Général de l’Association Sénégalaise de la Normalisation (ASN) a rappelé que les solutions à énergie renouvelable, susceptibles de fournir aux populations éloignées un accès fiable à l’électricité, constituent une alternative prometteuse aux infrastructures de réseau traditionnelles. Malheureusement le développement de ces solutions autonomes est freiné par la forte présence sur le marché de systèmes solaires de mauvaise qualité auxquels les consommateurs n’ont aucune confiance. D’où l’importance de cette réunion.  

A sa suite, l’ingénieur Alewu CHERRY ACHEMA, Head of Electrical and Electronics Standard Organization of Nigeria et Président Comité Technique d’harmonisation de la CEDEAO (THC 5), après avoir remercié la CEDEAO et la Banque mondiale pour l’initiative du ROGEAP, est revenu sur la nécessité de la mise à niveau des standards des produits électrotechniques dans les pays de la CEDEAO pour le bonheur des populations.  

Représentant la Banque Mondiale à cette réunion technique, M. Yuri LIMA HANDEM, Senior Energy Specialist a précisé que la mise à disposition des populations de produits de qualité dans le domaine de l’énergie et de l’électricité hors réseau est une priorité pour son institution.  

Intervenant au nom du Directeur Exécutif du Centre pour les Énergies Renouvelables et l’Efficacité Énergétique de la CEDEAO (ECREEE), Gueï Guillaume KOUHIE, Chargé de Programme Technologies d’Énergie Renouvelable, après avoir fait l’historique de la mise en place du projet ROGEAP, a précisé que « cette rencontre du THC5 représente la première réunion d’harmonisation des normes pour les produits PV pico-Solar et les kits SHS et la 2ème sur les Normes des mini-réseaux photovoltaïques. Cette réunion technique qui nous permettra de discuter en détail et de trouver un consensus sur le contenu de ces normes régionales afin de franchir la prochaine étape de l’harmonisation ».  

Les travaux de cette réunion ont été officiellement lancés par Dr Kemji AJOKU, Représentant le Directeur de l’Industrie de la Commission de la CEDEAO. Dans son allocution, il a précisé que la norme de qualité internationale et la méthode de test des produits solaires hors réseau existent. Il revient aux États de travailler à leur adoption au contexte régional. Il a terminé ses propos en appelant les participants à produire des documents de qualité en vue de leur validation à la réunion des Ministres prévue pour Décembre 2022 au Cabo Verde et de leur adoption en 2023 par le Conseil des Ministres et le Sommet des Chefs d’États de la CEDEAO.  

Pour rappel, l’harmonisation et l’adoption des normes régionales et du cadre d’assurance qualité pour les systèmes photovoltaïques autonomes hors réseau (jusqu’à 350 Wc) pour les 19 pays de mise en œuvre du projet ROGEAP (les 15 États membres de la CEDEAO + Mauritanie, Centrafrique, Cameroun et Tchad) sont l’une des missions de cette initiative dans sa composante 1A.    

Le projet régional d’accès à l’électricité hors réseau (ROGEAP) vise à améliorer l’accès à l’électricité des ménages, des entreprises et des institutions publiques en utilisant une technologie solaire moderne et autonome par le biais d’une approche régionale harmonisée. Il comprend deux composantes : (1) le développement d’un marché régional mis en œuvre par la CEDEAO et (2) l’accès au financement pour les entreprises de systèmes solaires autonomes, mis en œuvre par la BOAD. Le projet est financé par la Banque mondiale, avec un cofinancement du Fonds pour les technologies propres (CTF) et de la Direction générale de la coopération internationale (DGIS) du gouvernement des Pays-Bas.  

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.