0 6 minutes 5 jours

« L’UE s’engage avec 5 millions d’euros, tandis que l’Allemagne prévoit une augmentation des fonds bilatéraux pour son projet ProEnergie ». C’est ce qu’on peut lire dans un communiqué rendu public par l’Union européenne et l’Allemagne qui annoncent donc une allocation financière supplémentaire pour le Togo en appui du Programme d’urgence pour la région des Savanes (PURS).

Services sociaux de base et énergie

Le montant permettra de soutenir le Togo à étendre l’accès aux services sociaux de base, et notamment à l’électricité, des populations les plus vulnérables dans cette région confrontée à la menace de l’extrémisme violent. On rappelle que c’est un appui additionnel qui va permettre d’étendre le réseau électrique dans 17 localités de la région des Savanes, facilitant ainsi l´accès à l’énergie à plus de 2.500 ménages (environ 20 000 personnes).

Jusqu’à 10 unités de soins de santé périphériques seront également électrifiées par la technologie solaire et renforcées en équipements médicaux tels que : les autoclaves pour stérilisation ; les analyseurs de sang ; les centrifugeuses ; les microscopes et autres équipements ICT (laptops, imprimantes). Le soutien intègre également la formation professionnelle des jeunes et des femmes sur l´entrepreneuriat et l´usage productif de l´électricité.

La contribution de l’UE est sous la forme de don de 5 millions d’euros, mobilisée sous le volet de réponse aux crises du nouvel instrument  » Global Europe « . Il s’agit d’un cofinancement du projet en cours de la coopération allemande  » Electrification Rurale au Togo  » (ProEnergie II). On informe que dans le cadre de cette extension des activités du projet, l’Allemagne prévoit une contribution complémentaire, qui s’ajoutera à son budget actuel de 6,5 millions euros. Cet engagement sera pris lors des négociations bilatérales fin-Novembre 2022 à Berlin. La mise en œuvre des activités est confiée à la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) GmbH « .

« Cette action est un nouvel exemple de l’action conjointe de l’Union européenne et de ses Etats membres au Togo. Elle vient s’ajouter à la liste de plusieurs projets en cours dans la région des Savanes et financés individuellement ou conjointement par la  » Team Europe « . L’Union européenne et ses Etats membres, déjà présents au travers de différents instruments au Togo, entendent renforcer leurs actions pour apporter, en particulier, un soutien aux initiatives nationales dans le domaine de la prévention et de la lutte contre l’extrémisme violent », fait-on savoir.

Il est à rappeler que, sur la période 2021-2027, sur la base du document conjoint de programmation pluriannuelle(DCP), l’Union européenne entend accompagner le Togo dans son processus de développement dans trois domaines : le développement humain, l’agro-industrie, la gestion et la protection des ressources naturelles.

De même, il permettra au pays de bénéficier de l’appui à la consolidation d’une société apaisée et résiliente. C’est la matérialisation concrète de l’engagement de l’Union européenne notamment dans le domaine de la coopération et de la solidarité européenne avec le Togo. Il a une valeur ajoutée dans la coordination de la coopération entre l’Union européenne, la France et l’Allemagne, a-t-il précisé.

Le partenariat devra permettre au Togo, sur cette période, de renforcer sa politique de développement économique et social inclusif, promouvoir l’investissement, la gouvernance, et consolider la paix ainsi que l’harmonie sociale.

Mise en œuvre PURS

Conçu par le gouvernement pour soutenir les populations, la partie septentrionale du pays en proie à des attaques et menaces sécuritaires, le Programme d’urgence pour la région des Savanes (PURS) est doté d’une enveloppe de 16 milliards FCFA pour la réalisation de plusieurs projets à l’horizon 2025.

Dans le secteur de l’eau, 75 forages sont déjà en cours de construction dans près de 30 localités et la réalisation prochaine des adductions d’eau potable (AEP) dans toutes les bases militaires installées dans la préfecture de Cinkassé. Dans le secteur de l’énergie, les autorités prévoient des travaux d’extension de réseau électrique, l’électrification à court terme de plus d’une dizaine de localités ainsi que l’installation des lampadaires solaires.

Dans la même région, pour améliorer l’accès aux soins de santé, sont prévus la construction deux unités de soins périphériques (USP), le renforcement du plateau technique dans des centres de soins et la transformation d’une USP en Centre médico-social (CMS).

Dans le secteur de l’éducation, plus de 30 nouvelles salles de classe équipées en tables bancs seront construites dans les localités de Boadé, Gnoaga, Gouloungoussi, Nassiégou, Sam Naba et Cinkassé.

Également deux zones d’aménagements agricoles planifiées (ZAAP) seront aménagées à Timbou et Gounlougoussi alors que des retenues d’eau sont en cours de construction dans 7 localités. Il faut ajouter près de 10 tronçons, pour un total de 150 km de pistes rurales qui sont en cours d’aménagement et permettront de relier et désenclaver les localités telles que Biankouri, Zintango, Korenzoaga, Kassou, Safobé, Natingou et Dontougou.

In LE MEDIUM n°528 du 22 au 28 Novembre 2022

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.