0 5 minutes 2 mois

Fidèle à ses prérogatives, le Réseau des structures de gestion électorale en Afrique de l’Ouest (RESAO) sera le 13 décembre prochain en assemblée générale à Grand Bassam en Côte d’Ivoire. LOMÉ

Organisation faîtière des OGE en Afrique de l’Ouest, créée en 2008, le RESAO /ECONEC a pour mandat principal de promouvoir la tenue d’élections pacifiques, équitables et crédibles dont les résultats sont acceptés par toutes les parties prenantes. A cette rencontre, les membres du RESAO /ECONEC auront une fois encore l’occasion de réfléchir et de partager les expériences.

Pour rappel, dans la plupart des États d’Afrique de l’Ouest, il est fait le constat d’un manque de confiance généralisé dans les processus électoraux et les institutions chargées de les gérer.  L’un des reproches les plus courants est que les élections sont truquées, avec des résultats écrits à l’avance et n’ayant aucun rapport avec les suffrages exprimés dans les bureaux de vote. Cette absence de confiance se reflète dans le fait que les résultats ont été contestés lors de six des neuf élections présidentielles organisées dans la région entre 2020 et 2021.

Les défenseurs de la démocratie électorale, en ce qui les concernent, affirment souvent que les élections constituent le moyen le plus efficace d’atteindre les objectifs de développement des citoyens en leur permettant de choisir les dirigeants ou les représentants dont les projets reflètent le mieux leurs aspirations.

Selon l’Initiative de données électorales ouvertes (Open Election Data Initiative), les élections servent donc de base à la légitimité démocratique car elles permettent aux citoyens de demander des comptes à leurs dirigeants en votant pour l’entrée ou la sortie des candidats en fonction de la manière dont ils ont défendu ou entendent défendre leurs intérêts.

Une Assemblée Générale précédée d’un symposium

Le RESAO, dans le cadre de son mandat et conformément à sa tradition, organise le 12 décembre 2022 toujours à Grand Bassam, en amont de son assemblée générale, un symposium d’une journée sur le thème : garantir l’inviolabilité et l’intégrité du vote. L’objectif clé du symposium est d’examiner de manière critique les moyens de garantir que les votes individuels aboutissent à un résultat électoral légitime et acceptable dans l’espace CEDEAO.  

Les Acteurs principaux et Experts électoraux auront entre autres l’opportunité d’examiner les différentes approches théoriques pour parvenir à un résultat électoral crédible, d’explorer les meilleures pratiques internationales en matière de gestion des résultats électoraux, d’évaluer les moyens pratiques de créer une piste d’audit pour les résultats des élections. Les participants à ce symposium auront également la lourde mission de partager les moyens de garantir l’intégrité et la sincérité du vote dans l’espace du RESAO et de partager les expériences de traitement et de gestion des résultats électoraux de divers membres du RESAO.  

Les participants attendus au symposium sont les Présidents et/ou membres des OGE-membres du RESAO, les Directeurs des Opérations des OGE membres du RESAO, les Experts électoraux de toute l’Afrique de l’Ouest, les Universitaires ayant un intérêt de recherche dans les processus électoraux et politiques en Afrique de l’Ouest, les Partenaires de développement impliqués dans le soutien/assistance électorale des OGE et les médias.  

Crédo TETTEH (In LE MEDIUM n°530 du 06 au 12 Décembre 2022)

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *