0 4 minutes 2 mois

Un panel portant sur le thème « Compétitivité des biens et services locaux sur les marchés sous régionaux et internationaux » a été animé mardi à la 17è Foire Internationale de Lomé (FIL). C’était une occasion pour les panélistes d’entretenir les opérateurs économiques sur les exigences des marchés régionaux et internationaux. La rencontre a aussi permis d’aborder les différents mécanismes mis en place pour faciliter le placement des produits sur ces marchés.

Les panélistes étaient entre autres Aminata Lo Paye, représentante résidente de la commission de l’UEMOA au Togo, Sam Kodjovi Adambounou, directeur général du GCENT Consulting, Laré Arzouma Botre, président de la HAUQUE.

Ils ont entretenu les opérateurs économiques sur les exigences des marchés régionaux et internationaux.

Les échanges ont essentiellement porté sur la nature des produits qui sont mis sur ces marchés. Selon Sam Kodjovi Adambounou, la capacité du Togo d’aller sur le marché régional est un grand défi vu que l’économie nationale est faible en matière de transformation des produits.

« L’ouverture des marchés en termes de vision macroéconomique c’est pour permettre aux économies de devenir plus dynamiques.  Si nous y allons avec des produits de round c’est-à-dire des matières premières, nous risquons de subir les affres de ceux qui viennent envahir nos marchés avec des produits finis. Nous devons donc faire un  effort pour améliorer notre niveau d’organisation en termes de compétitivité et apporter des réponses aux exigences et besoins sur le marché régional afin que l’économie togolaise puisse se porter bien », a-t-il indiqué.

Pour sa part, Laré Arzouma Botre informe que plusieurs mécanismes ont été mis en place pour permettre aux opérateurs économiques de pouvoir placer aisément leurs produits sur le marché régional.

« Nous avons le projet Initiative pour la certification des produits afin d’amener les opérateurs économiques à se conformer aux exigences normatives des marchés. De même, nous avons conçu un logotype qui est le logo de la marque nationale de conformité. Il y a également le prix togolais de la qualité, une compétition qui permet aux entreprises qui sont déjà dans la démarche qualité de compétir afin de se faire connaitre sur le plan national, régional voire internationale. On note aussi le renforcement des capacités des opérateurs économiques pour qu’ils puissent mieux comprendre le système qualité notamment les normes et l’évaluation de la conformité », a-t-il laissé entendre.

Source : Togoenlive

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *