0 6 minutes 2 mois

En marge de l’Assemblée Générale du Réseau des structures de gestion électorale en Afrique de l’Ouest (RESAO), organisation faîtière des OGE en Afrique de l’Ouest, les experts et acteurs des élections se sont retrouvés ce lundi 12 décembre 2022 à Grand Bassam en Côte d’ivoire autour du thème : garantir l’inviolabilité et l’intégrité du vote suivi de son assemblée générale.

Un thème particulièrement important à un moment où l’apathie des électeurs fait baisser le taux de participation dans de nombreux pays d’Afrique de l’Ouest et conduit à des questions sur la légitimité des dirigeants élus.

Pour les Premiers responsables du RESAO, il s’agit au cours de ce symposium, avec la crème des Acteurs principaux et Experts électoraux, d’examiner de manière critique les moyens de garantir que les votes individuels aboutissent à un résultat électoral légitime et acceptable dans l’espace CEDEAO. 

Une vue partielle des Experts électoraux au symposium du RESAO.

Ils passeront à la loupe les différentes approches théoriques pour parvenir à un résultat électoral crédible, examineront les meilleures pratiques internationales en matière de gestion des résultats électoraux, et évalueront les moyens pratiques de créer une piste d’audit pour les résultats des élections.

Une occasion également pour les participants à ce symposium de partager les expériences de traitement et de gestion des résultats électoraux de divers membres du RESAO. 

A l’ouverture de ce symposium, outre les messages de bonne volonté de GIZ Cote d’Ivoire, de EISA Bureau Cote d’ivoire, de International IDEA, Bureau Afrique de l’ouest et Asie, les participant ont suivi avec attention les messages de la Commission de la Cedeao et du Président du Comité de Pilotage du RESAO, Monsieur Ibrahime COULIBALY-KUIBIERT.

Pour la Représentante de la Commission de la CEDEAO en Côte d’ivoire, Mme Fanta CISSE, intervenant au nom du Président de la Commission SE Dr Omar Alieu TOURAY, sa présence à Grand Bassam « témoigne de l’engagement et du soutien de la Commission de la CEDEAO au Réseau des Structures de Gestion Électorale en Afrique de l’Ouest (RESAO), que nous considérons comme un instrument efficace pour l’actualisation de notre mandat d’assistance aux États membres à organiser des élections libres, justes, inclusives et crédibles. Nous sommes convaincus de l’importance d’un tel réseau pour le partage d’expériences, l’apprentissage par les pairs, le soutien collectif et le renforcement des compétences et du professionnalisme des personnes en charge de la lourde tâche d’administrer les élections ».

« En effet, le partage d’expériences et les échanges entre pairs, tels que ce symposium vise à le faire, contribuent énormément à créer une compréhension commune des normes que nous attendons des élections et des processus électoraux dans notre région », a poursuivi Mme Fanta Cissé.

Une vue des Experts électoraux de la CEDEAO présents au Symposium du RESAO/CEDEAO.

Prenant la parole pour son mot d’ouverture du Symposium, le Président du Comité de Pilotage du RESAO, Monsieur Ibrahime COULIBALY-KUIBIERT n’a pas manqué de remercier pour leur présence tous ses pairs Présidents des Commissions électorales, les Experts, participants et officiels.

Pour Monsieur Ibrahime COULIBALY-KUIBIERT, le thème du symposium revêt un intérêt certain pour les Organes de gestion des élections (OGE). Il urge d’examiner les mécanismes de gestion des élections et surtout de relever le défi de l’inviolabilité et de l’intégrité du vote.

Créé en 2008 en tant qu’organisation faîtière des OGE en Afrique de l’Ouest, le Réseau des structures de gestion électorale en Afrique de l’Ouest (RESAO) a pour mandat principal de promouvoir la tenue d’élections pacifiques, équitables et crédibles dont les résultats sont acceptés par toutes les parties prenantes. Ses moyens d’action comprennent la tenue de symposiums sur des sujets d’intérêt notables pour les administrateurs électoraux, des programmes de renforcement des capacités, des événements d’apprentissage par les pairs, la recherche et le plaidoyer.

Le RESAO regroupe les commissions électorales des 15 États membres de la CEDEAO (Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra-Léone et TOGO).

L’Assemblée Générale du RESAO aura lieu ce mardi 13 décembre 2022 toujours à Grand Bassam.

Crédo TETTEH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *