0 3 minutes 1 mois

A commencer par l’aéroport international Gnassingbé Eyadema qui fait parler de lui depuis un moment maintenant, quand les pouvoirs publics ont décidé d’injecter des milliards de francs CFA dans sa modernisation. Rapidement, la plateforme de Lomé est devenue un véritable pôle d’attraction, avec des installations sûres pour les passagers et des procédures de voyage conformes à l’évolution du monde.

Sur chaque aspect donné, le principal aéroport du Togo est à un niveau élevé. Sécurité des voyageurs, attractivité du site, mesures protectrices surtout en temps de covid, trafic cargo et passager, infrastructures de qualité sur la plateforme, etc., l’aéroport réunit tout.

Le Togo veut être « The place to go », un hub logistique et un centre d’affaires principal en Afrique et dans le monde, capable d’attirer tous les investisseurs et touristes.  La modernisation de l’aéroport de Lomé a commencé en avril 2016 avec l’inauguration de la nouvelle aérogare. Elle a nécessité 150 millions de dollars d’investissement. L’ouvrage peut accueillir 02 millions de passagers par an et 50 000 tonnes de fret annuellement.

En termes de trafic, il croit sans cesse. Le trafic passager a évolué d’environ 50% en 2021 avec 960 000 personnes, contre 460 000 passagers enregistrés en 2020. Au premier semestre de 2022, une nouvelle hausse de 40,8% du nombre de passagers a été observé. Parmi ses passagers, il y a des touristes dont 983 969 en 2021, contre 481 706 en 2020.Aujourd’hui, plus de 20 pays d’Afrique ajoutés aux Etats-Unis sont directement desservis à partir de la plateforme du Togo.

Un deuxième aéroport est à Niamtougou, capitale de la préfecture de Doufelgou dans la région de la Kara. Il accueille des vols privés de fret. L’ambition du gouvernement est d’en faire prochainement un aéroport cargo destiné aux pays de l’hinterland. Un investissement de 2,2 milliards de francs CFA a déjà été annoncé avec des premiers travaux de réhabilitation. Ce sont par exemple le rallongement de la piste de 2 500 à 3 000 mètres, la sécurisation de l’aérogare, la clôture du périmètre, l’ouverture d’une ligne nationale avec la création d’une compagnie aérienne locale pour relier Lomé et Niamtougou. Un autre projet de construction d’un nouvel aéroport à Gbatopé vers Tsévié (37 km de Lomé) est dans l’agenda des autorités.

(In LE MEDIUM n°531 du 13 au 19 Décembre 2022)

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *