0 2 minutes 1 mois

La capitale togolaise accueille depuis lundi 12 décembre, les 18èmes assises de l’Association des hautes juridictions francophones. Pendant trois jours, les magistrats se penchent sur la problématique des révisions constitutionnelles et leurs fondamentaux sur l’état de droit. 

La rencontre qui réunit des délégués des pays francophones d’Afrique permettra aux participants d’examiner les différentes révisions constitutionnelles. L’objectif est de poursuivre l’ancrage des valeurs de l’Etat de droit en lien avec la démocratie constitutionnelle. Le colloque se tient à un moment où la sous-région “est aux prises avec des manifestations d’instabilités politiques, liées parfois aux crises sécuritaires”. Il rappelle l’importance pour les pays de “ bénéficier d’un climat de paix et de stabilité politique et institutionnelle ’’, a souligné le Premier ministre, Victoire Dogbé. 

La Cheffe du gouvernement a par ailleurs suggéré aux participants la prise en compte des réalités culturelles et de nos mœurs dans leurs analyses.   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *