0 3 minutes 3 semaines

C’est la tradition chez les hommes politiques. A la fin de l’année, chacun adresse un message à la population. Les Chefs d’État s’y collent le plus souvent, certains opposants au pouvoir en place aussi. Seulement, qu’au Togo, certains de cette dernière catégorie devraient retourner 7 fois leur langue dans leur bouche avant de s’aventurer sur ce terrain.  Jean-Pierre Fabre, Président national de l’Alliance nationale du changement (ANC) en fait partie.

Dans son message-vœux à ses militants et à la population du Togo, passé les bla-bla rhétoriques habituelles de souhait de bonheur et prospérité, Jean-Pierre Fabre reprend la ritournelle surannée à laquelle il tient comme la prunelle de ses yeux. « Je puis dire que la principale ligne directrice de l’action politique de notre parti est précisément cet engagement ferme, constant et inébranlable aux côtés des populations togolaises en lutte pour l’alternance et le changement, des populations togolaises déterminées à mettre un terme à des décennies de violence et de terreur, d’arrestations arbitraires, de torture et d’assassinats, de duplicité, de falsification et de fraude électorale, de corruption, de mensonge et d’achat de conscience, de brutalités policières et de coups de force permanents », dit Jean-Pierre Fabre.

A l’écouter, on a envie de rigoler. Il est bien beau de se donner bonne conscience et de mettre de l’opprobre sur Faure Gnassingbé et sa gouvernance à qui le peuple a renouvelé sa confiance à plus de 70% lors de la présidentielle de 2020.

Pour quelqu’un qui s’en est sorti avec 4% des suffrages exprimés lors du même scrutin, n’est-ce pas qu’il semble qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond lorsqu’il affuble le pouvoir de ces qualificatifs négatifs ?

 » Trop parler, c’est maladie « , a dit l’artiste. Comme annoncé par Faure Gnassingbé, l’année 2023 est une année électorale. On parle des régionales et des législatives. Et pour tout parti politique qui se réclame de l’onction populaire, et l’ANC en est un, n’est-ce pas, ce sera l’occasion de prouver aux yeux des Togolais et du monde qu’ils ont la côte.  Ce qui est intéressant, c’est que Jean Pierre Fabre le reconnait : « L’heure est surtout à la remobilisation des populations et à la préparation des prochaines échéances électorales, en bon ordre, dans la rigueur de l’action politique, dans l’ardeur au travail sur le terrain », dit-il. Nous lui souhaitons du courage.

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *