0 5 minutes 1 semaine

La bataille engagée depuis 2018 pour une amélioration des pratiques sportives au Togo, semble prendre une nouvelle tournure. Réunis en atelier les 18 et 19 janvier 2023 au stade de Kégué à Lomé, les acteurs du sport togolais se sont résolument engagés pour une renaissance du sport national, à travers la mise en route du plan stratégique de développement de la médecine du sport 2023-2027 au Togo.

Photo de famille des participants …

Faire du suivi médical, de la promotion de la santé des sportifs, et de la lutte contre le dopage, une réelle préoccupation, telle l’ambition des plus hautes autorités du pays. Une ambition qui s’est concrétisée par l’adoption, le 20 septembre 2018, en conseil des ministres de la loi portant création, organisation et fonctionnement de la Direction de la médecine des sports et du contrôle du dopage au Togo. La matérialisation de ce vœu de l’exécutif togolais, s’est faite avec la nomination, en août 2022, de Dr Kpata Sedzro comme premier responsable de ladite direction.

Dans la droite ligne de cette réforme grandeur nature qui devra donner un nouveau visage au sport national, le présent atelier de Lomé qui a réunis les acteurs du sport togolais, vise « à asseoir une véritable économie sportive, capable de soutenir les efforts de développement socio-économique du pays ». Durant donc deux jours (18 et 19 janvier 2023), les participants, des spécialistes en la matière, ont examiné et adopté le plan stratégique de développement de la médecine du sport au Togo, pour la période 2023-2027. Ceci afin de « répondre aux défis de l’heure, et soutenir ainsi le changement qualitatif déjà notable dans le secteur des sports », a expliqué, à l’ouverture des travaux de cet atelier, la ministre des Sports et des loisirs, Dr Libi Bessi-Kama.

Selon la ministre des Sports, il s’agit, à travers cet atelier, de permettre « l’atteinte des objectifs assignés au secteur des sports, comme entre autres, la compétitivité de nos sportifs, la pratique d’un sport sain et le rayonnement de nos athlètes sur l’échiquier international ». « Cette validation vient à point nommé matérialiser la volonté du gouvernement de faire du sous-secteur de la médecine du sport un maillon prépondérant dans la concrétisation de l’ambitieux chantier de la renaissance sportive togolaise. Une fois adopté, ce plan stratégique sera désormais le tableau de bord et d’une grande utilité dans la réalisation des objectifs globaux du ministère des sports et de toute la communauté sportive togolaise », a-t-elle soutenu.

Notons que pour des performances de haute facture, soulignent les spécialistes, « il nous faut des sportifs indemnes de maladies, qui ne se blessent pas à tout va et s’ils se blessent puissent bénéficier de soins de qualité au même titre que les concurrents et se remettre rapidement et efficacement dans le sens de la compétition. Nos sportifs doivent avoir un mental fort, une alimentation saine et une hygiène de vie irréprochable ». Il faut également se résoudre à comprendre que la santé se définit comme « un état complet de bien-être physique, mental et social ».

Avec cet outil, un pas géant vient d’être fait en vue de hisser les sportifs togolais au sommet de leur art, ceci par un bon suivi et un accompagnement adéquat.

JPB

@macite.info

E-mail : maciteinfo@gmail.com; bawela1@gmail.com

Pour vos annonces, (publi)reportages, etc., joignez nous au (00228) 91515309/79872224

www.macite.info, L’information, la bonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *